Climat – Environnement

Intempéries : CCI et région au chevet des entreprises

Par Hélène Battini, France Bleu RCFM jeudi 1 décembre 2016 à 10:09

Centre commercial la rocade de Furiani le 24.11.2016
Centre commercial la rocade de Furiani le 24.11.2016 © Radio France - Didier Arnoux

Les intempéries qui ont touchées la Haute-Corse à fin novembre sont un réel coup dur pour l'économie à quelques semaines des fêtes de fin d’année. Dans ce contexte plusieurs mesures financières d’urgence sont prises.

On estime que deux cent commerçants ont été touchés à des degrés divers, du côté de Furiani, Saint Florent, Aléria ou du Cap Corse. La Chambre de Commerce de Bastia a décidé de prendre des mesures d'urgence en faveur de ses ressortissants : une prime de 1 000 euro, doublée par l'Agence de Développement Economique de la Corse, sera versée aux entreprises sinistrées. C'est l'une des nombreuses mesures mises en œuvre pour soutenir l'économie.

Le département a fait un nouveau point relatif à l'état des routes et des moyens à mettre en œuvre pour restaurer le réseau départemental. Des sociétés disposant des équipements techniques nécessaires ont été contactées. La faisabilité technique de leurs interventions est en cours. Le département souhaite un retour à la praticabilité des itinéraires le plus vite possible. Des ponts mobiles seront installés sur la RD 80 dans le cap corse, et la RD 39 pour franchir le pont de Casaluna dans la pieve de Vallerustie.

Le coup de pouce de la CCI...

Christophe Graziani, directeur entreprises et territoires à la Chambre de Commerce et d'Industrie de Haute Corse.

« Il y a une aide directe sur les fonds de la chambre, 1 000 euro, qui va être versée aux commerces touchés pour leur permettre le plus rapidement possible de prendre en charge une partie des frais de remise en état, tout ce qui est nettoyage…il y a le dispositif de prêt relais à taux zéro mis en place avec les banques partenaires pour trouver de la trésorerie pour ces entreprises, qu’elles puissent redémarrer l’activité avant d’être indemnisées. Il existe aujourd’hui des mesures spécifiques et exceptionnelles misent en place par l’URSSAF et le RSI, l’exonération des majorations de retard, des délais spécifiques pour le paiement de la part patronale et salariale, et un dispositif de chômage partiel qui permet de prendre en charge jusqu’à plus de 80% des salaires. »

Christophe Graziani, directeur entreprises et territoires à la Chambre de Commerce et d'Industrie de Haute Corse.

...et celui de la région

Pour soutenir le monde économique, la CCI se mobilise donc, aux côtés de l'agence de développement économique de la Corse, son président, Jean- Christophe Angelini.

« 100 000 euro vont venir abonder les prêts à taux zéro mis en œuvre ces derniers temps et 200 000 euro vont être dédiés à un fond d’aide d’urgence…Nous voulons gérer l’urgence mais également préparer le coup d’après…personne ne peut penser que lorsqu’on subit une catastrophe comme celle-là, une fois que l’on a réparé l’essentiel on est en mesure de rebondir, il faut s’assurer qu’après en terme de relance d’activité on ait de nouveau des moyens d’accompagnement. C’est ce qu’on va faire au travers du dispositif « SFIDA » que l’on avait conçu pour les entreprises en difficulté et dont on va élargir l’objet et le périmètre aux entreprises victimes de difficultés liées aux intempéries. »

Jean-Christophe Angelini, président de l'ADEC

Pour déclarer un sinistre : la CCI met à votre disposition un numéro vert : le 0.800.800.767

Partager sur :