Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Le plan Alerte enlèvement déclenché après la disparition d'un enfant de 8 ans dans les Côtes-d'Armor

Intempéries : encore 6.000 abonnés privés de téléphone fixe et d’Internet en Bretagne

-
Par , France Bleu Armorique, France Bleu Breizh Izel
Caudan, France

De nombreux câbles suspendus de téléphonie fixe ont été endommagés lors des derniers coups de vents et tempêtes ayant soufflé sur la Bretagne. Orange évoque un millier de chantiers à travers la Bretagne, et prévoit un retour à la normale début février.

Deux techniciens de l'équipe d'intervention SAV Clients d'Orange à Lanester inteviennent pour réparer un cable de téléphonie fixe, à Brambo, un lieu-dit de Caudan
Deux techniciens de l'équipe d'intervention SAV Clients d'Orange à Lanester inteviennent pour réparer un cable de téléphonie fixe, à Brambo, un lieu-dit de Caudan © Radio France - Thomas Lavaud

Brambo est un lieu-dit de Caudan, dans l’agglomération de Lorient. Ce jeudi, trois techniciens de l’équipe d’intervention clients de Lanester s’y activent. Ils doivent aller suspendre deux câbles de téléphonie fixe, à environ quatre mètres de hauteur, histoire de raccorder une vingtaine de clients. Mais Alain Despas est obligé d’attendre.

Alain Despas, technicien Orange : "On est contraint de rester au sol, car il y a des rafales à 65 – 70 kilomètres / heure. Nos nacelles sont limitées à 45. Il faut attendre que ça se calme."

Alain Despas, technicien d'Orange, mesure les rafales de vent
Alain Despas, technicien d'Orange, mesure les rafales de vent © Radio France - Thomas Lavaud

Le précédent câble, et le poteau le suspendant, ont été abimés par la casse d’un arbre situé sur une parcelle privée, à deux mètres à peine. 

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Gérer mes choix

500 techniciens dans toute la Bretagne

Brambo est emblématique des chantiers auxquels l’opérateur est confronté en Bretagne. Une zone rurale où l’enfouissement du réseau est impossible, où les câbles suspendus sont donc à la merci d’une branche ou d’un bout de végétation qui s’envolerait.

Damien de Kerhor, délégué régional d’Orange : « Quatre tempêtes se sont succédées. Et il y a beaucoup d'arbres et de haies près des réseaux. Ce serait un acte "citoyen" d'entretenir les haies, pour éviter qu’il coupe le réseau. »

Damien de Kerhor, délégué régional Orange en Bretagne
Damien de Kerhor, délégué régional Orange en Bretagne © Radio France - Thomas Lavaud

L’équipe d’intervention de Lanester compte 45 techniciens. En tout, ce sont plus de 500 techniciens qui sont sur le terrain, reprend Damien de Kerhor : « Ils vont travailler six jours sur sept. On fait un effort intense. Et on a un certain nombre de collègues qui ont les habilitations nécessaires, et qui vont aller renforcer ces techniciens. On a aussi des entreprises partenaires, qui travaillent avec nous toute l’année, et vont nous aider. »

Pour Orange, dans toute la Bretagne, il y a des milliers de chantiers équivalent à celui de Brambo, c’est pourquoi le retour à la normal va prendre tant de temps.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess