Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Climat – Environnement

Intempéries | le coup de gueule des communes alsaciennes non classées "zone de catastrophe naturelle"

samedi 29 octobre 2016 à 9:45 Par Olivia Cohen et Dominique Bentz, France Bleu Alsace et France Bleu Elsass

La sénatrice du Bas-Rhin Fabienne Keller demande des comptes au ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve, après le rejet de la demande de Tieffenbach d'être classée "zone de catastrophe naturelle", à l'occasion des intempéries de juin dernier. D'autres communes bas-rhinoises sont dans le même cas.

Plusieurs communes alsaciennes ont vu leurs demandes de reconnaissance en état de catastrophe naturelle rejetées.
Plusieurs communes alsaciennes ont vu leurs demandes de reconnaissance en état de catastrophe naturelle rejetées. © Radio France - Olivier Vogel

Tieffenbach, France

La sénatrice du Bas-Rhin Fabienne Keller vient d'adresser une lettre de réclamation au ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve : elle s'étonne que la commune de Tieffenbach, 300 habitants, n'ait pas été retenue pour une déclaration en catastrophe naturelle et lui demande de ré-examiner le dossier.

Dans une lettre au ministre de l'intérieur Bernard Cazeneuve, la sénatrice du Bas-Rhin Fabienne Keller s'étonne que le village n'aie pas été classée en zone de catastrophe naturelle. - Radio France
Dans une lettre au ministre de l'intérieur Bernard Cazeneuve, la sénatrice du Bas-Rhin Fabienne Keller s'étonne que le village n'aie pas été classée en zone de catastrophe naturelle. © Radio France - Olivia Cohen

Les 4 et 5 juin derniers, la commune d'Alsace Bossue a subi des intempéries d'une rare violence. Une vingtaine de tombes du cimetière ont été détruites à la suite de ruissellements importants et plus d'une vingtaine de maisons ont été sinistrées avec parfois près de deux mètres d'eau dans les caves. Les dégâts ont été estimés à 100.000 euros, une somme très importante.

A VOIR EN + : VIDEO | Orages : le village bas-rhinois de Romanswiller dévasté par une coulée de boue

Le maire Roland Letscher est totalement dépité, une incompréhension d'autant plus forte que deux communes voisines, Eschbourg et Goerlingen, ont été classées en état de catastrophe naturelle avec de moindres dégâts :

Pendant quatre mois, on a rempli tous les papiers, mais à l'arrivée, on n'a pas été retenu... Météofrance a estimé qu'il n'y avait pas de phénomène exceptionnel ce jour-là. Si la décision n'est pas revue, on n'aura que nos yeux pour pleurer, on sera clairement dans la m.... !

Parmi les villages recalés, figurent aussi Berstett, Geudertheim, Kilstett, Pfulgriesheim, Truchtersheim et Wintzenheim-Kochersberg. Roland Letscher a deux mois pour faire appel de la décision qui concerne sa commune.