Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Environnement

Isère : La Tronche installe ses derniers panneaux solaires sur des bâtiments publics

-
Par France Bleu Isère

Jeudi 1er août, la mairie de La Tronche présentait le projet solaire d'Energ'Y Citoyennes : la pose de 112 panneaux photovoltaïques sur le toit de la Maison des Sports. Le dernier bâtiment communal qui puisse accueillir une telle installation.

De gauche à droite : Frédéric Marilier, bénévole à Energ'Y Citoyennes, Christophe Ferrari, président de Grenoble-Alpes Métropole, et Bertrand Spindler, maire de La Tronche, devant la Maison des sports de La Tronche.
De gauche à droite : Frédéric Marilier, bénévole à Energ'Y Citoyennes, Christophe Ferrari, président de Grenoble-Alpes Métropole, et Bertrand Spindler, maire de La Tronche, devant la Maison des sports de La Tronche. © Radio France - Marion Gauthier

La Tronche, France

La Tronche, "un très bon élève de la Métropole en matière de transition énergétique", s'enthousiasme Christophe Ferrari, président de Grenoble-Alpes Métropole. Jeudi 1er août, la commune présente sa troisième centrale de production d'énergie solaire. Après l'église Saint-Ferjus et l'école du Coteau, le toit de la Maison des sports doit être recouvert de 112 panneaux photovoltaïques. L'équivalent de l'électricité pour une quinzaine de foyers, suivant leur niveau de consommation.  

"On est sur un chantier d'une semaine, sauf qu'en amont, il faut trouver la toiture, faire les démarches administratives, se mettre d'accord avec la commune qui nous loue son toit, faire les demandes de raccordement au réseau... Tout cela prend un an voire un an et demi", explique Frédéric Marilier, bénévole d'Energ'Y Citoyennes, en charge du projet. 

3 000 panneaux solaires d'ici 2020 dans l'agglomération grenobloise

Cette société à gestion collective, créée en 2016, fonctionne grâce à l'investissement de ses actionnaires, la participation minimum étant de 100 euros.  "L'idée, c'est de parrainer un panneau solaire, poursuit Frédéric Marilier. Cela nous aide à investir dans des installations qui vont produire de l'électricité pendant vingt ans, électricité qu'on va vendre et grâce à laquelle on va avoir une petite rentabilité". "Trop petite", admet-il, pour attirer les grandes entreprises privées : en 2017, c'est la Métropole qui a contribué à hauteur de 40.000 euros. Aujourd'hui, Energ'Y Citoyennes compte 190 contributeurs. Douze sites ont déjà été investis dans l'agglomération. D'ici 2020, plus de trois mille panneaux solaires doivent être posés, pour alimenter environ 500 foyers.

Des contraintes techniques

Cependant, tous les toits ne peuvent pas être équipés de panneaux solaires. Pour rentrer dans ses frais, Energ'Y Citoyennes s'oriente vers des espaces de 200 mètres carrés. "Au niveau communal, on a fait le tour, regrette Bertrand Spindler, maire de La Tronche et vice-président chargé de l'énergie et de l'aménagement numérique à la Métropole. On a des bâtiments exposés au nord, d'autres ont des cheminées ou de petites fenêtres, cela ne convient pas car le toit doit être bien dégagé". Le maire de La Tronche a également tenté de proposer des toits proches du musée Hébert. Cette fois, c'est l'architecte des Bâtiments nationaux qui a mis son veto "pour _des raisons d'esthétique_".

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu