Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Environnement

26 "pisseurs volontaires de glyphosate" vauclusiens vont porter plainte pour mise en danger de la vie d'autrui

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Vaucluse

L'association Foll'avoine participe en Vaucluse à la campagne nationale de test des urines pour y chercher des traces de glyphosate. Après Villelaure, Pernes-les-Fontaines et Sorgues, c'est à Avignon que des tests ont été menés sous contrôle d'huissier.

Mireille Lambertin de l'association Foll'avoine organisatrice de la collecte en vaucluse
Mireille Lambertin de l'association Foll'avoine organisatrice de la collecte en vaucluse © Radio France - Jean-Pierre Burlet

Avignon, France

Une nouvelle collecte d'analyses d'urine s'est déroulée ce jeudi matin à Avignon. Elle s'inscrit dans une vaste campagne menée par des écologistes contre le glyphosate, un désherbant présent notamment dans le Roundup de Monsanto (groupe Bayer). Cette campagne a débuté l'automne dernier en Ariège.  En Vaucluse, l'association Foll'avoine a organisé quatre collectes. A Pernes-les-Fontaines ou  31 tests de dépistages ont été menés , 30 tests à Villelaure et 28  à Sorgues. Ce jeudi matin il y en a eu une vingtaine à Avignon. Tous les tests déjà analysés se sont révélés positifs. 

Les échantillons d'urine contenaient de 0,26 à 3,87 nanogrammes de glyphosate par millilitre soit bien plus que le taux qui rend l'eau non-potable à la consommation humaine.

Vingt-six "pisseurs volontaires" portent plainte

Après 63 plaintes déposées en Savoie cette semaine, les "pisseurs volontaires" vauclusiens ont annoncé leur intention de porter plainte contre X dès la semaine prochaine pour "mise en danger de la vie d'autrui, tromperie aggravée, atteintes à l'environnement, le cas échéant en réunion". 

Choix de la station

France Bleu