Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Climat – Environnement

"J'ai été contrôlé positif au glyphosate à l'insu de mon plein gré"

dimanche 10 mars 2019 à 6:06 Par Johan Moison, France Bleu Armorique et France Bleu Breizh Izel

Toujours autorisé en France, le glyphosate est classé "cancérigène probable" par l'Organisation Mondiale de la Santé. Réunis au sein du mouvement "des pisseurs involontaires de glyphosate", des citoyens font tester leur urine à la recherche de traces. C'est le cas de Christophe Pairault.

Christophe Pairault avec son résultat d'analyse de recherche de Glyphosate dans ses urines.
Christophe Pairault avec son résultat d'analyse de recherche de Glyphosate dans ses urines. © Radio France - Johan Moison

Plédran, France

C'est un laboratoire  allemand qui a analysé l'échantillon d'urine de Christophe Pairault. Un échantillon envoyé en même temps que ceux de 29 autres "pisseurs involontaires de glyphosate" bretons. Les prélèvements ont été réalisés début février, le même jour à la même heure, sous contrôle d'huissier. Le taux de glyphosate de Christophe Pairault est le plus élevé du groupe. 

Un taux 14 fois supérieur à la norme autorisée dans l'eau potable

"J'ai été contrôlé positif à l'insu de mon plein gré", sourit le trentenaire en reprenant la célèbre petite phrase du cycliste Richard Virenque lors du scandale de dopage de l'équipe Festina lors du Tour de France 1998. "Mon taux est 14 fois supérieur à la norme autorisée dans l'eau potable"

Le taux de Glyphosate dans les urines de Christophe Pairault s'élève à 1,41 ng/ml - Radio France
Le taux de Glyphosate dans les urines de Christophe Pairault s'élève à 1,41 ng/ml © Radio France - Johan Moison

"Je ne suis pas un garçon sans vices, j'aime la bonne nourriture, les bonnes boissons", précise Christophe Pairault, "mais _je suis passé en partie au bio depuis la naissance de sa fille il y 8 et demi donc c'est plus qu'inquiétant_". "Le glyphosate, on le mange, on le boit, on le respire, on ne peut absolument pas y échapper !". 

"Cela me pousse d'autant plus à me battre, pas forcément pour moi, mais pour ma fille".

Christophe Pairault habite  à Plédran près de Saint-Brieuc, "à la campagne au milieu des champs près d'un captation d'eau potable"

Comme les autres pisseurs involontaires de glyphosate, Christophe Pairault envisage de porter plainte contre l'Etat français et l'Union européenne pour "mise en danger de la vie d’autrui, tromperie aggravée et atteinte à l’environnement".