Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Climat – Environnement

Fonte des glaciers : pour Jean-Louis Étienne, "on a ouvert la porte du frigo"

mardi 17 octobre 2017 à 8:54 Par Nicolas Joly, France Bleu Isère et France Bleu

Invité de France Bleu Isère ce mardi matin, le célèbre explorateur Jean-Louis Étienne tire la sonnette d'alarme concernant la fonte des glaces. Loin des théories abstraites, il partage son expérience et raconte ce qu'il a vu de ses yeux lors de ses expéditions sur les pôles.

L'explorateur Jean-Louis Étienne était l'invité de France Bleu Isère ce mardi matin
L'explorateur Jean-Louis Étienne était l'invité de France Bleu Isère ce mardi matin © Maxppp -

Alors que la planète continue de se réchauffer et que les glaciers continuent de fondre, l'explorateur Jean-Louis Étienne veut alerter sur un phénomène que les scientifiques connaissent pourtant depuis de nombreuses années. "J'ai traversé l'antarctique en 1990 conf avec Claude Lorius qui parlait déjà de la fonte des glaces avec cette formule : «le processus est enclenché »", raconte-t-il. Pour le premier homme à avoir atteint le Pôle Nord en solitaire 1986, la fonte des glaces est loin de n'être qu'une théorie, puisqu'il a pu lui-même la voir en action au fil de ses voyages. "Il y a un recul des calottes polaires, notamment au Groenland", insiste-t-il, "j'y ai été en mars dernier et il est indéniable que la glace a reculé."

"Claude Lorius parlait déjà de la fonte des glaces avec cette formule : «le processus est enclenché »." - Jean-Louis Étienne, explorateur

La disparition des "neiges éternelles"

"La banquise qui est au Pôle Nord c'est une couche de mer gelée", résume Jean-Louis Étienne, "elle est formée des glaces pluriannuelles, que l'on appelle également les neiges éternelles, et d'une couche de glace qui se forme dans l'année." Le problème est que le dérèglement climatique altère ce processus de renouvellement de la calotte glacière. "Au Pôle Nord, la neige éternelle disparaît et il ne reste que la glace de l'année qui ne fait qu'un à deux mètres d'épaisseur."

"Au Pôle Nord, la neige éternelle disparaît et il ne reste que la glace de l'année qui ne fait qu'un à deux mètres d'épaisseur." - Jean-Louis Étienne, explorateur

La perte d'un équilibre entre les pôles

Également médecin, Jean-Louis Étienne détaille le fonctionnement de la planète à la manière de celui d'un corps humain. "Les pôles sont essentiels à la machine climatique", explique-t-il, "la chaleur des tropiques doit être échangée avec les pôles afin de préserver un équilibre." Le problème est donc que l'augmentation globale de la température, aux pôles comme dans les tropiques, induit un déséquilibre dans cet échange. "On a perdu 4°C au Pôle Nord", alerte l'explorateur. "On a ouvert la porte du frigo, on va maquer de froid pour équilibrer la chaleur des tropiques."

"On a ouvert la porte du frigo, on va maquer de froid pour équilibrer la chaleur des tropiques." - Jean-Louis Étienne, explorateur

Jean-Louis Étienne, explorateur, tire la sonnette d'alarme sur la fonte des glaces