Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Climat – Environnement

Joli mois de mai en Corse...

-
Par , France Bleu RCFM

Le mauvais temps sévit dans l'île depuis le début du printemps. Froid, pluie et même neige se sont invités en Corse.

Le printemps a été très maussade, cette année, en Corse
Le printemps a été très maussade, cette année, en Corse

Bastia, Corse, France

On est assez loin du "joli mois de mai" tel que l'on se l'imagine en Corse.

Et avec des conséquences diverses, notamment pour les professionnels ; à l'image de Louis qui tient une boutique de vêtements et de souvenirs sur le Vieux-Port de Bastia : "c'est vrai que le temps n'incite pas à la promenade. On a une fréquentation assez timide et on le ressent", précise le commerçant qui attend maintenant le pont de l'Ascension : "si le beau temps est au rendez-vous, on aura du passage et ce sera un bien pour tout le monde". 

Même constat côté restaurateurs.

"Pour nous, travailler sous la pluie, c'est pas évident, on ne peut pas ouvrir la terrasse", commente Barbara qui travaille dans un restaurant de la citadelle de Bastia, "heureusement, on a une petite clientèle de locaux, mais pour les touristes, c'est encore trop ça", conclut-elle.

"Bientôt, on se transforme en escargot"

Didier est glacier. Il a une boutique au bout de la rue Napoléon : "Il fallait de l'eau, c'est bien... on l'a eu... maintenant on attend le soleil", confie le glacier avec un sourire, "notre boutique est vide, tout comme la rue, quand il pleut comme ça. Quant à nos clients du bord de mer, je les plains... je ne sais pas comment il vont payer leurs employés, à la fin du mois", conclut-il

Le Grand Angle de la rédaction : 

Le Grand Angle