Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Climat – Environnement

Journée mondiale du ramassage des déchets : le témoignage d'un Manchois convaincu

jeudi 13 septembre 2018 à 8:25 Par Benoît Martin, France Bleu Cotentin et France Bleu

Alors que se déroulera ce samedi 15 septembre 2018 le World Clean Up Day, autrement dit une journée mondiale du ramassage des déchets, un Saint-Lois, Jean-Christophe Hélaine, milite pour inciter chacun à œuvrer pour la protection de son environnement.

Opération ramassage de déchets samedi sur les plages de la Manche.
Opération ramassage de déchets samedi sur les plages de la Manche. © Maxppp - Frédéric Cirou

A l'occasion de la journée mondiale du ramassage de déchets, le World Clean Up day, vous pouvez rejoindre l'une des 11 initiatives prévues sur les plages de la Manche samedi 15 septembre 2018. Retrouvez la liste est les renseignements pratiques sur le site worldcleanupday.fr. Le Saint-Lois Jean-Christophe Hélaine milite ardemment pour que chacun participe à la protection de son environnement dans la Manche. Il répond aux questions de France Bleu Cotentin ce jeudi. 

Jean-Christophe Hélaine, peut-on vous qualifier de ramasseur "compulsif"?

Oui, c'est vrai, car à chaque promenade, je me sens obligé de ramasser les déchets qui sont autour de moi. C'est l'affaire de tous, pour avoir un environnement plus sain autour de nous. Cela prend 5 minutes, 10 minutes, ou une heure pour les plus motivés.

Quelle évolution observez-vous sur le terrain ? La pollution par les déchets augmente-t-elle ?

Il faut dire que l'on a de la chance dans la Manche. Nos plages sont belles et plutôt préservées. Mais je ne connais pas une plage dans le monde qui n'est pas impactée par la présence de déchets en plastique. Il y a des efforts à faire partout.

Vous avez un compte Instagram "les ramasseurs de la Manche", sur lequel vous publiez des photos des déchets ramassés. Quel est le but derrière cette initiative ?

Je cherche à motiver d'autres personnes à ramasser à leur tour. Chez certains, c'est naturel. Pour d'autres, il faut provoquer un électrochoc. Le travail de chacun est une goutte d'eau dans la mer, mais chacun fait son effort, comme le colibri, et on se sent mieux. 

Au-delà du ramassage, faut-il changer notre façon de consommer et donc, de polluer ?

En ce moment, le Zéro Déchet est très en vogue. Ça peut être une solution, mais c'est très contraignant et difficile à mettre en place dans la vie de tous les jours. Il faudrait que les politiques prennent le dossier à bras-le-corps, mais ça n'est pas le cas. Les seuls à tenter de le faire se heurtent à des murs et ça n'est pas conciliable avec l'économie, en tout cas avec les choix faits par les industriels. On est par exemple passé des bouteilles en verre consignées au plastique : il faudrait revenir en arrière !