Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Environnement

Journée mondiale pour la fin de la pêche : une campagne dans le métro parisien contre la pêche de loisir

-
Par , France Bleu Paris

Depuis le début de la semaine, l'association Paris Animaux Zoopolis mène une campagne d'affichage dans 60 stations du métro parisien pour dénoncer la pêche de loisir dans la capitale. Une conférence est aussi organisée ce vendredi, à la veille de la journée mondiale pour la fin de la pêche.

Un pêcheur au bord du bassin de la Villette à Paris (19e).
Un pêcheur au bord du bassin de la Villette à Paris (19e). © Maxppp - Alexis Sciard

Paris, France

Dés la sortie de la rame, on tombe sur une affiche de plusieurs mètres. Un poisson, un hameçon dans la bouche et le slogan "blesser les animaux ne devrait pas être un loisir". 

"On veut marquer les esprits" commente Amandine Sanvisens, la co-fondatrice de l'association Paris Animaux Zoopolis à l'origine de cette campagne d'affichage, menée depuis le début de la semaine dans 60 stations du métro parisien.

L'objectif de cette campagne : dénoncer la pêche de loisir, pratiquée dans la capitale. A Paris, il est interdit de manger des poissons pêchés dans la Seine ou l'Ourcq à cause de la pollution, mais la pratique de la pêche n'est pas illégale. Comme c'est le cas dans plusieurs régions françaises, les pêcheurs se contentent de sortir le poisson de l'eau avant de le relâcher. 

"Les poissons sont les grands oubliés de la condition animale"

"On ne s'intéresse pas au fait que les poissons souffrent", dénonce Amandine Sanvisens. "C'est s'amuser du fait de retirer brutalement des animaux de leur milieu. L'hameçon provoque des blessures, des lésions. Certains meurent au bout de quelques jours selon des études."

Selon elle, la souffrance de ces animaux n'est pas assez considérée : "Les poissons sont les grands oubliés de la condition animale" résume-t-elle. "Ce n'est pas à l'abri des regards comme pour les abattoirs, mais on le voit pas. La pêche de loisir, c'est une pratique où il n'y a pas de cris, pas de sangs. C'est pour ça qu'on veut ouvrir ce débat.

L'interdiction de la pêche à Paris

Elle demande l'interdiction de la pêche à Paris où "tout est permis." Dans une vidéo réalisée par Paris Animaux Zoopolis, l'humoriste Greg Guillotin explique que "en France, il est légal de torturer des poissons", avec en fonds des vidéos tournées par l'association 

"Nous assumons"

Des accusations balayées par Christian Chollet, président de l'Union des pêcheurs de Paris. "C'est leur point de vue. A Paris, vous avez des bâtiments magnifiques tout au long de la Seine. Certains pêcheurs peuvent rester des heures juste à regarder ce paysage."  

"Généralement, nous relâchons le poisson" explique ce retraité "A-t-il eu mal? Certes, nous assumons."