Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Climat – Environnement

Jura : l'association "Les oubliés de la canicule" veut des indemnisations pour les propriétaires de maisons fissurées

lundi 24 septembre 2018 à 14:47 Par Véronique Narboux, France Bleu Besançon

L'association jurassienne "Les oubliés de la canicule" reprend du service. Après avoir bataillé avec succès pour faire indemniser les propriétaires jurassiens dont les maisons ont été fissurées lors de la canicule 2003, son président veut lancer la même démarche pour les sinistrés de 2018.

(Photo d'illustration)
(Photo d'illustration) © Maxppp - Julio Pealez

Jura, France

Mêmes causes, mêmes effets : cette année, comme lors de la canicule 2003, sur les bassins de Dole et Lons-le-saunier, la terre sèche, le terrain se rétracte et le phénomène entraîne des fissures sur les maisons

Concernant la sécheresse de 2003, l'association "les oubliés de la canicule" et son président, Gérald Grosfilley, ont dû batailler pendant neuf ans pour obtenir, de la part des assurances, des indemnités à la hauteur des dégâts occasionnés sur les habitations. Depuis 2012, l'association était en sommeil mais depuis quelques jours, Gérald Grosfilley, reçoit coup de fil sur coup de fil : les propriétaires lui demandent comment, à leur tour, ils peuvent être indemnisés. 

Dix millions d'euros obtenus pour les sinistrés de la canicule 2003

Le président reprend donc son bâton de pèlerin. "Je répertorie tous les sinistrés par commune, explique-t-il ce lundi sur France Bleu Besançon, pour savoir exactement combien il y en a dans le Jura et après, je les mets en rapport avec un expert d'assuré qu'on a au sein de l'association [ndlr : à ne pas confondre avec l'expert d'assurance qui, lui, défend les intérêts de l'assureur]. Notre expert d'assuré nous a fait avoir 10 millions d'euros [pour les 200 sinistrés de la canicule 2003]. Il y a avait des gens qui avaient eu 1.200 euros de leur assurance et on est arrivé à leur faire avoir 200.000 euros pour refaire leur maison."

Les maires doivent demander la reconnaissance de l'état de catastrophe naturelle sur leur commune

Précision importante : pour qu'un propriétaire puisse revendiquer une éventuelle indemnisation, l'état de catastrophe naturelle doit être reconnu sur sa commune. Et pour que cet état soit reconnu, le maire doit en faire la demande. Ce travail d'alerte auprès des maires est donc également une des missions des Oubliés de la canicule. Gérald Grosfilley se propose d'aider les propriétaires sinistrés dans le Jura et dans les départements limitrophes. Et tout ça, gratuitement !

Pour joindre l'association, vous pouvez écrire à Gérald Grosfilley, 520 A, rue du docteur Jean Michel, 39000 Lons-le-Saunier.