Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Environnement

Jury : la commune fait face à la prolifération de chenilles urticantes

-
Par , France Bleu Lorraine Nord

Les chenilles urticantes, aussi appelées chenilles processionnaires, prolifèrent. Dans la commune de Jury (Moselle), plusieurs cas ont été recensés en quelques semaines. Interpellé par ses administrés, le maire de la commune a pris des mesures.

Face à la prolifération des chenilles urticantes dans sa commune, le maire de Jury a mis en place des panneaux préventifs dans les zones à risque, comme le long de cette promenade.
Face à la prolifération des chenilles urticantes dans sa commune, le maire de Jury a mis en place des panneaux préventifs dans les zones à risque, comme le long de cette promenade. © Radio France - Wyloen Munhoz-Boillot

Jury, France

"Attention aux poils". Voilà ce qu'on peut lire sur les panneaux installés par la mairie de Jury. Depuis plusieurs semaines, cette commune mosellane est touchée par un véritable fléau : les chenilles urticantes. Aussi appelées chenilles processionnaires, elles sont là tous les ans, mais cette année, elles sont particulièrement nombreuses et prolifèrent. A Jury, plusieurs cas ont été recensés en quelques semaines. Interpellé par ses administrés, le maire de la commune a pris des mesures. 

La réaction cutanée peut être très sévère, selon le Dr. Piveau

"Au départ on pensait que c'était à cause des moustiques, mais les piqûres ne ressemblaient pas aux piqûres de moustiques", raconte Anne-Marie, l'une des habitantes de Jury. Comme elle, ils sont une dizaine dans la commune à s'être plaints de piqûres urticantes auprès du maire. Les responsables ont rapidement été démasqués : ce sont les chenilles processionnaires. Elles logent dans les arbres, en particulier dans les chênes et les pins, et sont recouvertes de poils urticants qui volent avec le vent et s'attrapent donc très facilement. "Le contact cutané fait qu'il y a une réaction et souvent c'est un urticaire, explique le Dr. Piveau, médecin à Jury. Selon le patient, la réaction est plus ou moins importante, mais elle peut être très sévère : on peut avoir les yeux ou les lèvres boursoufflées par exemple."

Alerté sur ce phénomène, le maire de Jury a mis en place des panneaux préventifs dans les zones à risque, en particulier le long des promenades bordées de chênes. "On a traité les nids de chenilles dès le mois d'avril, mais uniquement ceux situés à hauteur d'homme", précise M. Le Maire, Stanislas Smiarowski. De son côté, la résidence médicalisée Les Horizons a fait appel à une société privée pour brûler le nid de chenilles situé dans la cour de son établissement. Coût de l'opération : 600 euros.