Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Climat – Environnement

L'aéroport de Montpellier cache une faune et une flore insoupçonnées

mardi 6 juin 2017 à 7:54 Par Sébastien Garnier, France Bleu Hérault et France Bleu

Depuis un an, l'association Hop Bio Diversité répertorie, avec l'aide du personnel, les animaux et les fleurs de l'aéroport de Montpellier. Objectif : tordre le cou aux idées reçues et montrer que développement industriel et protection de l'environnement ne sont pas incompatibles.

L'aéroport de Montpellier vu de la piste
L'aéroport de Montpellier vu de la piste © Radio France - Sébastien Garnier

Montpellier, France

L'aéroport couvre 500 hectares de superficie dont les deux tiers ne sont jamais accessibles au public. L'équivalent de 400 terrains de football autour de la piste.

On ne l'imagine pas, mais malgré la pollution et le bruit, une vie animale et végétale importante s'y développe, explique Julia Seitre vétérinaire de l'association Hop Bio diversité : "Tous les endroits plats comme ça en plaine ont été transformés en agriculture ou en urbain et une prairie gérée de façon quasi naturelle même s'il y a certaines contraintes, ça reste un milieu rare dans lequel la biodiversité ordinaire peu s'épanouir."

63 espèces d'oiseaux

En un an, on a déjà trouvé des blaireaux, des renards, des lièvres, 63 espèces d'oiseaux, de nombreuses abeilles, cinq espèces de chauves-souris, autant de variétés d'orchidées.

Julia et  et Roland Seitre les vétérinaires de l'association Hop Biodiversité - Radio France
Julia et et Roland Seitre les vétérinaires de l'association Hop Biodiversité © Radio France - Sébastien Garnier

Le personnel est mis a contribution plusieurs fois dans l'année pour cet inventaire, se réjouit le directeur de l'aéroport Emmanuel Brehmer :

"Ça permet à chacun de faire son petit geste pour l'environnement et au personnel administratif de découvrir l'aéroport. La dernière sortie était consacrée aux vers de terre, on sait maintenant qu'on a 500 vers au mètre carré sur l'aéroport"

Nichoir à pollinisateur  fixé sur le grillage de l'aéroport  - Radio France
Nichoir à pollinisateur fixé sur le grillage de l'aéroport © Radio France - Sébastien Garnier

Au-delà du recensement, le but est de préserver cette biodiversité et même de l'améliorer. En étudiant mieux les espèces présentes sur l'aéroport et notamment les oiseaux, on pourra agir pour limiter les risques de collision avec les avions.

Roland Seitre vétérinaire de l'association Hop Bio Diversité

Le reportage de Sébastien Garnier