Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Environnement

L'alerte sécheresse est prolongée dans le Nord

-
Par , France Bleu Nord

La préfecture du Nord prolonge jusqu'au 30 septembre les restrictions de consommation d'eau : le département est en vigilance sécheresse depuis le printemps. Elle encourage particuliers, industriels et agricultures à appliquer une série de mesure pour économiser la ressource en eau.

Le Nord connait depuis 2017 des déficits pluviométriques importants.
Le Nord connait depuis 2017 des déficits pluviométriques importants. © Maxppp - Pascal Brocard

Nord, France

Avec deux hivers secs d'affilé, le département du Nord voit le niveau de ses nappes phréatiques diminuer. Le préfet du Nord décide donc de prolonger l'alerte sécheresse jusqu'au 30 septembre, avec une série de restrictions pour les particuliers, mais aussi les agriculteurs ou les industriels. 

Des mesures "de bon sens" pour les particuliers

"Les mesures de restriction sont essentiellement des mesures de bon sens visant à économiser fortement l’eau" explique le communiqué. Eviter d'arroser sa pelouse, ou laver sa voiture dans des centres spécialisés qui recyclent l'eau. Les particuliers ont également interdiction de remplir leurs étangs.  

Pour les professionnels de l'industrie, ils doivent réduire leur consommation d'eau de 10%. Les agriculteurs n'ont pas le droit d'irriguer leurs champs entre 10 heures et 18 heures le weekend. Ces mesures pourraient devenir plus sévères si le niveau 3 de l'alerte canicule était déclenché. 

La Sambre et l'Aa moins touchés

Seul les deltas de la Sambre et de l'Aa sont épargnés : ils ne sont qu'en vigilance sécheresse, le premier seuil d'alerte sur les quatre niveaux prévus par la préfecture.