Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Climat – Environnement

L'ancienne "Jungle" de Calais redevient un espace naturel

lundi 11 juin 2018 à 5:34 Par Matthieu Darriet, France Bleu Nord

Dix-huit mois après le départ des migrants, la "Jungle" de Calais, propriété du Conservatoire du littoral, retrouve sa vocation initiale d’espace naturel. Même le centre aéré Jules Ferry a été entièrement détruit, pour laisser la place aux oiseaux, à la flore et aux promeneurs.

Les 20 ha de la "Jungle" de Calais ont été rendu à la nature et aux promeneurs.
Les 20 ha de la "Jungle" de Calais ont été rendu à la nature et aux promeneurs. © Radio France - Matthieu Darriet

Calais, France

Les usines et les barbelés de la rocade portuaire ne sont pas loin, mais le paysage est désormais fait de dunes et de zones humides, sur l'ancien site où des milliers de migrants ont survécu. Depuis leur départ, à l'automne 2016, il y a eu de lourds travaux, raconte Mélanie Calcoën, du Conservatoire du littoral : "Il y a eu une opération mécanique d'enlèvement des déchets, puisqu'on a scalpé les trente premiers centimètres du sol qui étaient les plus pollués, sur les 20 ha. Et une fois que les engins sont passés, on a travaillé avec une entreprise d'insertion de Calais qui a permis de ramasser les déchets qui affleuraient." 

Ils ont ramassé 16 tonnes de déchets, à la main.

L'ancien centre aéré Jules Ferry  a entièrement disparu. Il ne reste que le blockhaus qui sert de belvédère. - Radio France
L'ancien centre aéré Jules Ferry a entièrement disparu. Il ne reste que le blockhaus qui sert de belvédère. © Radio France - Matthieu Darriet

Cette opération de reprise de la nature n’est pas terminée. Il reste encore à connecter cette réserve avec le site voisin du Fort vert (commune de Marcq), avec ses circuits de randonnées. Mais déjà il y a des résultats observe, le gestionnaire des lieux, Alexandre Driencourt : "pour les hirondelles de rivage, on passe a presque 170 nids ; pour le petit gravelot, on est passé de 2 couples à au moins 7. Et puis il y a plein d'espèces complémentaires. Maintenant, on attend de pouvoir aller sur le site, sans déranger les oiseaux pour voir ce que la botanique nous dit." 

Observatoire et belvédère

Et pour voir tout ça, il est conseillé de venir avec des jumelles pour s’installer dans l’observatoire aménagé, et sur le belvédère, qui plonge vers la mer, le port et calais, avec son beffroi et son phare.

Avec des jumelles, depuis l'observatoire aménagé, vous pourrez voir des hirondelles de rivage et des petits gravelots. - Radio France
Avec des jumelles, depuis l'observatoire aménagé, vous pourrez voir des hirondelles de rivage et des petits gravelots. © Radio France - Matthieu Darriet