Climat – Environnement

L'année 2015 a été chaude dans le Loiret !

Par Anne Oger, France Bleu Orléans mardi 5 janvier 2016 à 17:05

Record de douceur en décembre à Orléans
Record de douceur en décembre à Orléans © Maxppp - Thierry David

Comme ailleurs en France, la température moyenne a été de 1 degré au-dessus de la normale, mais le record absolu de douceur, c'est en décembre 2015 qu'on l'a observé. Douceur, sécheresse, soleil, un phénomène inhabituel dans le Loiret

L'ensoleillement, les heures de présence du soleil, d'abord : on est 20% au-dessus de la moyenne dans le Loiret, sur l'ensemble de l'année 2015. Mais c'est surtout en décembre que le phénomène a été le plus flagrant : en temps normal il y a 56 heures d'ensoleillement en moyenne à cette période de l'année, en 2015 c'était deux fois plus : 112 heures selon les données de Météo France.

Seuls les mois de février, septembre et octobre ont connu des températures inférieures aux normales de saison, les 9 autres mois de 2015 ont été plus chauds que la moyenne : 2 degrés de plus en juillet, mais surtout 4 à 5 degrés cet hiver.

Sécheresse inhabituelle

Autre phénomène marquant : la sécheresse. Les précipitations sur l'ensemble de l'année sont en déficit de 20% par rapport à la moyenne, 70% en décembre. Ce qui pose problème : les nappes phréatiques se rechargent à partir de septembre, elles n'ont pas pu le faire, et comme il a fait doux, les plantes ne se sont pas endormies cette hiver, donc elles pompent encore l'eau de pluie quand elle se présente. Cette eau qui ne va pas dans les nappes.

Pas assez de pluies cet hiver - Radio France
Pas assez de pluies cet hiver © Radio France - Stéphane Barbereau

L'anticyclone n'est pas à sa place

L'explication de ce phénomène, c'est l'anticyclone qui n'est pas au bon endroit : l'hiver normalement il est au-dessus de l'Atlantique, là il se trouve sur le bassin méditerranéen, il envoie  vers nous des masses d'air chaud. "Et s'il est là, c'est sans doute à cause du réchauffement climatique" explique Alexandre Toussaint, adjoint au chef du Centre Métérologique de Bourges

A. Toussaint de Météo France à Bourges, parle d'un mois de décembre record