Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Environnement

L'Anses met en garde contre les plantes toxiques : les conseils de spécialistes indriens

-
Par , France Bleu Berry, France Bleu

Attention aux plantes sauvages que l'on cueille dans la nature. L'Anses, l'agence de sécurité sanitaire, appelle à la prudence après le décès d'un sexagénaire en mai dernier. Dans le Berry, il existe des formations pour apprendre à reconnaître les plantes comestibles.

Du muguet sauvage, très toxique, à ne pas confondre avec l'ail des ours
Du muguet sauvage, très toxique, à ne pas confondre avec l'ail des ours © Radio France - Stéphanie Berlu

Mérigny, Communauté de communes Brenne - Val de Creuse, France

Avec les beaux jours, le temps est à la cueillette dans nos campagnes. Oui mais voilà, tout ne se mange pas, et on peut facilement confondre des plantes comestibles avec des plantes qui ne le sont pas. L'Anses, l'agence nationale de sécurité sanitaire, appelle à la vigilance. Un sexagénaire est mort en mai dernier, près de Nantes, après avoir ingurgité une plante toxique qu'il avait pris pour du persil tubéreux. Plus globalement, on recense près de 250 cas d'intoxications par an. Des spécialistes indriens donnent leurs conseils pour éviter de se tromper de plante.

Des plantes toxiques parfois méconnues

Il existe une grande variété de plantes toxiques dans la nature. "Ces plantes génèrent des toxines pour se défendre" explique Serge Guza, paysan herboriste à Mérigny. Parmi les plantes à éviter : le laurier rose, le ricin, la grande ciguë, la colchique, ou encore la belladone. Gare également au muguet, qui peut facilement se confondre avec l'ail des ours. Visuellement, les deux plantes présentent des similitudes, "par contre à l'odeur, rien à voir (...) La plupart des plantes toxiques ont une odeur ou un goût horrible" précise Serge Guza.

Quelques plantes à ne pas confondre (à gauche toxiques, à droite comestibles) - Aucun(e)
Quelques plantes à ne pas confondre (à gauche toxiques, à droite comestibles) - Anses/DR

Retour de la "mode"de la cueillette

L'Anses propose  un guide illustré pour éviter de confondre les plantes comestibles avec celles qui ne le sont pas. Si vous avez un doute, vous pouvez également demander conseil à votre pharmacien. Autre solution : des ateliers pour partir à la découverte des plantes sont régulièrement organisées, dans le parce naturel de la Brenne par exemple.