Climat – Environnement

L'antenne du sommet du Puy-de-Dôme gêne la candidature de la Chaîne des Puys-faille de la Limagne à l'UNESCO

France Bleu Pays d'Auvergne mardi 1 avril 2014 à 10:41

L'antenne de 73 mètres au sommet du Puy-de-Dôme.
L'antenne de 73 mètres au sommet du Puy-de-Dôme. © Fotolia.com-Bernard 63

La candidature de la Chaîne des Puys-faille de Limagne pour l’inscription sur la liste du patrimoine mondial de l'UNESCO rencontre une complication qui n'avait pas été envisagée. Pour l'organisme international, l'antenne installée au sommet du Puy-de-Dôme ne peut pas rester en l'état.

Vous aurez deviné qu'il s'agit du poisson d'avril de France Bleu Pays d'Auvergne !

C'est un obstacle qui n’avait pas été identifié par les animateurs de la candidature de la Chaîne des Puys-faille de Limagne à l’UNESCO. L’Organisation des Nations Unies pour l’éducation, les sciences et la culture a fait savoir la semaine dernière au conseil général que l'antenne installée au sommet du Puy-de-Dôme posait problème.

Cette installation défigure le site avec ses 73 mètres de haut, elle est visible de très loin. Si les puy-dômois y sont habitués, les inspecteurs de l'UNESCO ont moins apprécié. Du coup, le conseil général du Puy-de-Dôme étudie toutes les solutions possibles pour pallier à ce problème. La plus radicale serait de démonter l’antenne.

option démontage de l'antenne du puy de dôme - Radio France
option démontage de l'antenne du puy de dôme © Radio France
option démontage de l'antenne du puy de dôme - Radio France
option démontage de l'antenne du puy de dôme © Radio France

Selon les premières évaluations menées par le conseil général, une autre de ces solutions pourrait être de repeindre cette antenne pour qu'elle soit moins visible. Pour le moment, l'assemblée départementale n'a pas arrêté son choix

Jean-Yves Gouttebel n'a pas encore décidé ce que le Conseil général fera de l'antenne du sommet du Puy-de-Dôme.

l'option mise en peinture du Puy de Dôme