Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Fermer
Retour
Climat – Environnement

"L'arbre du pendu" à Pau a été abattu par les services de la ville

mercredi 30 janvier 2019 à 18:39 Par Daniel Corsand, France Bleu Béarn

Ce vieux tilleul de la place Clemenceau avait été conservé en mémoire de Jean-Louis Loustalet. Il y a été pendu par la Gestapo pendant la deuxième guerre mondiale. L'arbre, devenu trop fragile pour être conservé, a été abattu mardi matin.

L'arbre du pendu de la place Clémenceau à Pau a été abattu ce mardi
L'arbre du pendu de la place Clémenceau à Pau a été abattu ce mardi © Radio France - Daniel Corsand

Pau, France

L'arbre du pendu, place Clémenceau à Pau, n'est plus. Il a été abattu par les services de la ville mardi matin. Il était sur le coté Est de la place. Un arbre symbole de mémoire. Il a été conservé après la rénovation de la place en 2006. En 1944, Jean-Louis Loustalet, un Palois soupçonné de résistance par la Gestapo, a été pendu à cet arbre. Avant l'abattage, les deux associations d'anciens combattants ont été prévenues. 

Trop vieux pour résister à Gabriel

Cet arbre était étroitement surveillé par les services de la ville. Les techniciens savaient qu'il était mangé de l'intérieur par un champignon. Les derniers examens indiquaient qu'il n'avait plus qu'un centimètre de bois sain dans son tronc. Il fallait faire quelque chose avant le passage de la tempête Gabriel. Cet arbre avait plus qu'atteint sa fin de vie. La ville de Pau envisage une suite : soit replanter un arbre, si c'est possible techniquement, soit y ériger un monument.

Ce n'était pas raisonnable de le conserver. Dans les conditions de centre-ville, à proximité des commerces, les risques étaient trop importants — Le responsable du patrimoine arboré

Anthony Gauthier, le chargé de mission du patrimoine arboré à la ville de Pau.