Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Climat – Environnement

L'Assemblée donne son feu vert à l'inscription de l'environnement dans l'article 1er de la Constitution

vendredi 13 juillet 2018 à 12:42 Par Viviane Le Guen, France Bleu

L'Assemblée nationale a donné vendredi un large feu vert à l'inscription de la "préservation de l'environnement" à l'article 1er de la Constitution, comme le souhaite le ministre de la Transition écologique Nicolas Hulot.

Séance de questions au Gouvernement dans l’hémicycle de l’Assemblée Nationale le 10 juillet 2018.
Séance de questions au Gouvernement dans l’hémicycle de l’Assemblée Nationale le 10 juillet 2018. © Maxppp - Aurelien Morissard

Après avoir adopté à une large majorité un amendement supprimant le mot "race" et la "distinction de sexe" de l'article 1er de la Loi fondamentale jeudi, les députés ont donné vendredi leur feu vert à l'inscription de la "préservation de l'environnement" dans cet article de la Constitution.

Une révision souhaitée par Nicolas Hulot

Une décision conforme au vœu du ministre de la Transition écologique. Nicolas Hulot avait annoncé le 20 juin que la défense de l'environnement pourrait être inscrite à l'article 1, même s'il souhaitait lui-même une rédaction plus ambitieuse.

La République "agit pour la préservation de l'environnement et de la diversité biologique et contre les changements climatiques" selon les termes de l'amendement des rapporteurs et du groupe LREM adopté en première lecture, par 65 voix contre 3, et 4 abstentions. Ce nouvel objectif doit figurer aux côtés des autres principes fondateurs de la République (égalité, laïcité...).