Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Climat – Environnement

L'automne bat des records de chaleur et de sécheresse en Limousin

vendredi 30 novembre 2018 à 5:01 Par Jérôme Edant, France Bleu Limousin

Après un été de chaleur et de sécheresse, l'automne reste dans la même tendance en Limousin. En cette fin novembre, Météo France tire un bilan de la même veine : des records sont à nouveau battus dans notre région.

Après l'été, l'automne a été , lui-aussi, chaud et sec en Limousin
Après l'été, l'automne a été , lui-aussi, chaud et sec en Limousin © Maxppp - Bruno Levesque

Limousin, France

Chaud et sec : sans surprise, en cette fin novembre, le bilan météo de l'automne bat à nouveau des records en Limousin. Le manque de pluie et la chaleur sont restés prégnants bien après l'été, et les quelques pluies ou même la neige inattendue de novembre n'ont pas changé la tendance.

L'automne de tous les records

Côté pluviométrie, il manque 50 % d'eau par rapport à un automne normal, ce qui rend la situation très difficile après un été déjà très sec. "Si l'on prend à partir du 15 juin, c'est l'année la plus sèche en Limousin depuis que les relevés Météo-France existent en 1973 à Limoges et 1986 à Brive" constate Olivier Mandeix, climatologue à Météo France Limoges-Bellegarde.

Même constat côté température : l'automne 2018 est tout simplement le plus chaud dans notre région depuis ces années là.

Et en toute logique, l'ensoleillement est, lui, bien supérieur aux valeurs moyennes d'un automne.

Une sécheresse bien installée

Les conséquences sont désormais lourdement palpables : cours d'eau au plus bas en Limousin (et restrictions d'usage de l'eau toujours en vigueur) et surtout grosses difficultés pour le monde agricole. En Corrèze, par exemple, la production de maïs est en baisse de 24 % et le volume des prairies est en recul de 37 %.