Climat – Environnement

L'ensemble des communes vauclusiennes concernées par au moins un risque naturel majeur

Par Sarah Tuchscherer, France Bleu Vaucluse et France Bleu jeudi 31 mars 2016 à 16:58

Avignon, novembre 2002. Le Vaucluse subit régulièrement des crues importantes.
Avignon, novembre 2002. Le Vaucluse subit régulièrement des crues importantes. © Maxppp -

La Commission départementale des risques naturels majeurs s'est réunie pour la première fois ce jeudi à Avignon. En Vaucluse, il n'y a pas une seule commune qui ne soit concernée par le risque d'inondation, de feux de forêt, de mouvement de terrain ou de séisme.

Une première a eu lieu ce jeudi matin à la préfecture d'Avignon : une réunion de la Commission départementale des risques naturels majeurs, créée fin février. Dans le Vaucluse, ces risques sont au nombre de 4 : inondation, incendie de forêt, mouvement de terrain et séisme. Pas une commune n'y échappe, la plupart sont mêmes concernées par plusieurs risques à la fois.

Inondation et incendie, les deux dangers principaux

Ce n'est pas une découverte, dans le Vaucluse, le risque le plus étendu est le risque d'inondation. On se souvient notamment des deux épisodes de pluies violentes de l'an passé : les 24 août et 3 octobre 2015. Tous les abords des cours d'eau sont concernés, ce qui représente une surface considérable. C'est simple, seules deux communes vauclusiennes sont aujourd'hui considérées comme à l'abri du risque de crue.

Souvent sous-estimé, on a tendance à penser qu'il fait moins de dégâts, le risque d'incendie est également très présent sur le territoire vauclusien, surtout dans les Monts de Vaucluse et les Monts d'Uchaux.

Des conseils à diffuser

L'un des objectifs de la toute nouvelle commission c'est de "développer la culture du risque", autrement dit communiquer sur les attitudes à avoir en cas de catastrophe. En cas d'inondation, les sinistrés ont souvent le réflexe de sortir. Pour Catherine Perrais, en charge de la prospective et des risques à la Direction des Territoires (DDT84), c'est une erreur : "les déplacements sont des réflexes qu'il faut éviter. La plupart des morts interviennent quand une personne tente de récupérer son véhicule ou sort pour aller chercher ses enfants. Il vaut mieux chercher à se mettre à l'abri chez soi".

Quelle attitude face à une inondation ou un incendie ? Vous retrouverez des conseils sur le portail du ministère de l'Environnement dédié à la prévention des risques majeurs prim.net.

Il faut développer la culture du risque selon Catherine Perrais de la DDT 84