Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Climat – Environnement

L'estacade de Veules-les-Roses, l'un des plus beaux villages de France en Normandie, fragilisée par la tempête Eléanor

lundi 8 janvier 2018 à 18:43 Par Christine Wurtz, France Bleu Normandie (Seine-Maritime - Eure)

L'estacade de Veules-les-Roses fait partie du patrimoine local. La tempête a fragilisé la structure de l'ouvrage en bois construit sur la plage en 1958. Il venait tout juste d'être rénové pour 40 000 euros.

Le maire de Veules-les-Roses, Jean-Claude Claire sur l'estacade endommagée par la tempête
Le maire de Veules-les-Roses, Jean-Claude Claire sur l'estacade endommagée par la tempête © Radio France - Christine Wurtz

L'estacade, c'est la fierté de Veules-les-Roses. Une jetée en bois exotique, construite au milieu du 20e siècle.

" A l'époque, elle avait été construite pour protéger le littoral des tempêtes justement, pour casser la vague comme on dit" explique le maire Jean-Claude Claire.

Mais la structure de l'ouvrage n'a pas résisté à la force des vagues qui se sont abattues sur le front de mer en ce début d'année 2018, projetées par des vents soufflant à près de 140 kilomètres à l'heure. Une grosse pièce porteuse s'est brisée et s'est déplacée. 

Des travaux de 40.000 euros de rénovation venaient d'être effectués (photo transmise par la mairie de Veules-les-Roses). - Aucun(e)
Des travaux de 40.000 euros de rénovation venaient d'être effectués (photo transmise par la mairie de Veules-les-Roses).

Le bout de l'estacade ne tient plus qu'à un fil et va devoir subir des travaux. Un coup dur pour la municipalité. L'estacade venait tout juste d'être restaurée l'an dernier, pour 40 000 euros.

"Les travaux d'entretien coûtent très cher car il faut faire venir le bois du Brésil" indique Jean-Claude Claire.

dans un premier temps, l'estacade sera consolidée pour affronter la prochaine tempête, attendue début février.