Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Climat – Environnement

L'estimation des dégâts causés par les fortes pluies du 15 octobre dans l'Hérault se poursuit

mercredi 31 octobre 2018 à 4:43 Par Stefane Pocher, France Bleu Hérault

Une vingtaine de communes de l'ouest héraultais ont subi d'importants dégâts après les fortes pluies du 15 octobre : caves inondées, voiries endommagées, arbres arrachés... L'estimation des dégâts se poursuit alors que les aides vont se débloquer.

Le Vernazobres sort de son lit à Saint-Chinian
Le Vernazobres sort de son lit à Saint-Chinian © Radio France - Stéfane Poche

Béziers, France

Quinze jours aprés les inondations cataclysmiques qui ont frappé le département de l'Aude et l'ouest biterrois, la vingtaine de communes sinistrées le 15 octobre dernier poursuit l'estimation des dégâts causés. Les mairies attendent désormais la publication du décret de catastrophe naturelle. Ce n’est plus qu’une question de jours.

Samedi dernier, les élus ont reçus le soutien de Pierre Pouëssel, le préfet de l’Hérault, qui leur a assuré lors de l'assemblée générale des maires que l’État ne les oubliait pas et que l’attention portée ne se faisait pas uniquement dans le département voisin plus sinistré. Christian Bilhac, le président de l'Association des maires ruraux salue d’ailleurs cet engagement et l’intervention rapide des assurances : "Il faut reconnaitre que dans des situations si dramatiques, l'État est présent."

Du temps pour estimer les dégâts

Les experts des assurances sont passés dans la plupart des communes touchées. Des visites sont encore programmées dans d’autres. Le montant des dégâts dans le département n’a pas encore été chiffré. Les communes n’ont pas toutes estimé le préjudice des dégâts causés. Certaines attendent encore les devis des professionnels pour estimer les dégâts causés. Cela va prendre du temps.  Des dommages variés selon les villages sur la voirie à Riols, Courniou, Olonzac, Cruzy, La Salveta-sur Agout. 

Les bords des rivières emportés par la force des torrents 

Des centaines d’arbres déracinés sur les bords des cours d’eau jonchent encore le sol. Des coulées de boues ou de pierres ici ou là. Quinze jours après les précipitations, les équipes sont toujours à pied d’œuvre pour tout nettoyer. 

À Saint-Etienne-d’Albagnan, la station d’épuration est partiellement détruite, mais toujours en état de fonctionnement ; une passerelle piétons a été dégradée par les souches de bois emportées par les torrents des rivières.  À Premian, le tout nouveau terrain de football est à refaire. Les équipements ont été emportés. Restent les nombreux dégâts sur les voiries, non pris en charge par les assurances. Les maires espèrent que les subventions débloquées permettront de couvrir l'ensemble de ces frais-là. 

Subvention exceptionnelle du Département

Le Conseil départemental de l’Hérault a annoncé débloquer la somme de cinq millions d’euros. Cette subvention sera d’ailleurs votée en session plénière le 12 novembre prochain. Reste à savoir si toutes les aides suffiront à couvrir l’ensemble les dégâts. Les maires ne sont pas tous convaincus visiblement.

le Conseil départemental de l’Hérault va également voter une subvention d’un million d’euros pour venir en aide aux sinistrés de l’Aude.