Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

L'Etat accepte de remonter le barrage de Civray-de-Touraine pour sauvegarder le Château de Chenonceau

-
Par , France Bleu Touraine

A cause de la sécheresse, le niveau du Cher anormalement bas pouvait mettre en danger certaines fondations en bois du Château de Chenonceau. Finalement, l'Etat vient d'accepter de relever exceptionnellement le barrage à aiguilles de Civray-de-Touraine pour remonter le niveau d'eau du Cher.

D'ici ce soir, le niveau du Cher sera un mètre plus haut sous les arches de Chenonceau ( photo d'illustration )
D'ici ce soir, le niveau du Cher sera un mètre plus haut sous les arches de Chenonceau ( photo d'illustration ) © Getty - ©

Le Château de Chenonceau pourra garder ses pieds dans l'eau. Réclamé depuis des jours, le barrage à aiguilles de Civray-de-Touraine sera remonté d'ici ce jeudi soir. La préfète d'Indre et Loire vient de signer un arrêté dérogatoire en ce sens. 

Conséquence immédiate, le niveau du Cher, exceptionnellement bas pour un mois d'avril, va pouvoir remonter d'un bon mètre en amont du barrage jusqu'à l'écluse de Chisseaux et donc également sous le Château de Chenonceau. Une décision dérogatoire et exceptionnelle pour ne pas risquer de fragiliser l'édifice, premier site touristique du département avec plus de 900 000 visiteurs chaque année. Un château dont certaines fondations reposent sur des pieux en bois qui ont besoin de rester sous l'eau. 

C'était un problème complexe. Il fallait tout faire pour préserver le Château de Chenonceau tout en respectant la continuité écologique et permettre aux poissons migrateurs de pouvoir remonter le Cher. C'est justement le but de la rivière de contournement que nous venons de réaliser." Vincent Louault, conseiller départemental et président du syndicat mixte du Nouvel Espace du Cher

La réglementation interdisait en principe de relever ce barrage avant la fin mai

Ces barrages à aiguilles ne peuvent pas être remontés trop tôt dans l'année pour ne pas gêner la migration des poissons et les empêcher de remonter les rivières. Or, avec la création d'une nouvelle passe à poisson, véritable rivière de contournement, le problème ne se posait plus vraiment. 

Comment ça marche ? 

Il ne s'agit pas de faire un lâcher d'eau comme on pourrait le penser. En fait, ce barrage de Civray-de-Touraine est situé un kilomètre en aval du Château de Chenonceau. Remonter les aiguilles rehaussera le barrage qui était baissé jusqu'à présent. Cela réduira l'écoulement de l'eau et fera mécaniquement remonter en amont le niveau du Cher jusqu'à l'écluse de Chisseaux. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess