Climat – Environnement

L'état de catastrophe naturelle déclaré pour une trentaine de communes de l'Hérault

Par Benjamin Rieth, France Bleu Hérault et France Bleu dimanche 20 septembre 2015 à 21:41

Après les intempéries dans le secteur de Lodève.
Après les intempéries dans le secteur de Lodève. © Radio France - Damien Triomphe

Le Premier ministre a rencontré ce dimanche à la préfecture plusieurs maires des communes de l'Hérault touchées par les inondations ces dernières semaines.

Face aux maires, le Premier ministre a annoncé le classement en état de catastrophe naturelle d'une trentaine de communes. Deux réunions doivent encore avoir lieu d'ici le mois d'octobre pour définir précisément quelles communes pourront en bénéficier. Des subventions, comme l'année dernière après les épisodes cévenols, seront aussi attribuées pour faire face aux dégâts.

Après les intempéries de ces dernières semaines, Manuel Valls voulait rencontrer les maires des communes touchées par les inondations pour leur témoigner la solidarité de l’État.

Le Premier ministre a salué "les pompiers, les gendarmes et les bénévoles", qui sont intervenus lors des derniers épisodes orageux "et qui ont permis cette fois qu'il n'y ait pas de drame humain".

L'armée en renfort ?

Néanmoins, les maires se sont montrés inquiets sur les semaines à venir, alors que d'autres épisodes cévenols pourraient se produire. Comme le proposait le président du conseil départemental, Kleber Mesquida, des études doivent donc être lancées sur l'ensemble sur les cours d'eau à risques

L'autoroute A75, gravement endommagée il y a une semaine, devrait aussi faire l'objet d'une inspection pour "tirer toutes les leçons de ces intempéries et des dégâts considérables que cette voie a connu", a déclaré le chef du Gouvernement.

Enfin, plus surprenant, Manuel Valls et la préfecture n'exclut pas de "_faire appel aux militaires pour dégager les terrains et cours d'eau _qui, s'il venait à nouveau à pleuvoir, représenteraient un risque supplémentaire". Une solution qui permettrait d'apporter de l'aide aux services communaux et départementaux.

Manuel Valls rencontre les maires des communes sinistrées