Climat – Environnement

L'Etat va contraindre les maires à faire arracher l'ambroisie

Par Stéphane Milhomme et Marc Podevin, France Bleu Drôme-Ardèche jeudi 9 avril 2015 à 15:23

L'ambroisie
L'ambroisie © CBNSA - Aurélien Caillon

L'ambroisie -cette plante responsable d'allergies- est reconnue comme une nuisance, dans un amendement présenté par la députée de la Drôme Nathalie Nieson (PS). Les Agences régionales de santé pourront forcer les maires à faire appliquer la loi, sanctionner ceux qui refusent d'arracher la plante.

L'Etat va se mobiliser contre l'Ambroisie. Un amendement a été adopté par l'Assemblée, dans la nuit de mardi à mercredi. Il fait passer l'ambroisie du statut d'enjeu local à celui de défi national.

Une amende de 450 euros

Désormais, les agences régionales de santé pourront se mêler du problème. Elles pourront forcer les maires à faire appliquer la loi. Cela veut dire qu'il ne pourront plus fermer les yeux quand ils verront de l'ambroisie sur des terrains privés. Ils devront sanctionner (une amende de 450 euros).

L'ambroisie coûte 15 millions d'euros par an

C'est la députée maire PS de Bourg de Péage qui a porté cet amendement. Nathalie Nieson qui estime le coût de l'ambroisie à 15 millions d'euros/an. L'amendement fait partie de la loi santé. Elle est en première lecture à l'Assemblée : 

L'ambroisie devient une préoccupation nationale

 

L'ambroisie devient une préoccupation nationale