Climat – Environnement

L'exercice à la centrale de Penly légèrement perturbé par la manifestation des forains

Par Sarah Tuchscherer, France Bleu Normandie (Seine-Maritime - Eure) mardi 13 octobre 2015 à 15:45

L'intérieur du simulateur de la centrale de Penly
L'intérieur du simulateur de la centrale de Penly © Radio France - Sarah Tuchscherer

C'est un exercice de grande ampleur qui a été réalisé ce mardi à la centrale de Penly : une simulation d'accident nucléaire impliquant la fuite de particules radioactives. Les organisateurs n'avaient pas prévu que les forains bloqueraient Rouen au même moment.

Le scénario imaginé est l'un des pires qui puisse arriver : un tuyau qui casse entre le réacteur et la turbine et au bout des particules radioactives qui s'échappent dans l'air. Dès 8h30, mardi, les ingénieurs de Penly ont été mis à contribution, dans le simulateur de la centrale. C'est de là qu'ils ont tenté toute la journée de résoudre la crise.

A l'extérieur, on n'a perçu que peu de choses de cette crise fictive : des sirènes ont retenti en début de journée, on a vu passer quelques camions de gendarmes... Il n'y avait pas là de quoi inquiéter Mireille, habitante de Penly : "On est habitué, et de toute façon, dès qu'il se passe quelque chose, on est tenu au courant".

La carte accrochée au mur du PCO (Poste de commandement opérationnel) de Dieppe - Radio France
La carte accrochée au mur du PCO (Poste de commandement opérationnel) de Dieppe © Radio France - Sarah Tuchscherer

Du côté de la préfecture, le bilan est nuancé : une partie des fonctionnaires qui devaient participer à l'exercice ont été retenus par la mobilisation des forains. Par conséquent, certains coups de fil aux mairies n'ont pas pu être donnés.

Le bilan de la journée avec la sous-préfète de Dieppe, Martine Laquièze

Autour de la table avec les services de secours et la sous-préfète de Diepp - Radio France
Autour de la table avec les services de secours et la sous-préfète de Diepp © Radio France - Sarah Tuchscherer