Climat – Environnement

L'Hermione, une aventure humaine

Par Mikaël Roparz, France Bleu La Rochelle vendredi 10 avril 2015 à 6:00

L'Hermione en chantier en avril 2010
L'Hermione en chantier en avril 2010 © Association Hermione-La Fayette

Il y a 18 ans, une poignée d'amoureux du patrimoine maritime se lancent dans un pari fou : reconstruire, à l'identique, la frégate Hermione. Pendant toutes ces années, sa construction a mobilisé des dizaines d'artisans venus de France et d'Europe. Plus de 400.000 pièces de bois et de métal ont été assemblées.

L'ambition de l'Association Hermione-La Fayette a été de reconstruire le plus fidèlement possible à la frégate d'origine. Le chantier public a officiellement débuté le 4 juillet 1997 avec la pose de la quille. Le drapeau marquant le début du chantier est hissé à la porte de l’arsenal de Rochefort. 

Depuis le début de l’aventure, l’association Hermione-La Fayette a choisi de faire appel à des entreprises pour construire le navire, et à des salariés pour l’accueil du public et la gestion du projet. Certains suivent le projet depuis le début. L’idée n’était pas seulement de construire le navire mais aussi de faire partager au public cette aventure afin qu'il puisse découvrir les grandes étapes de cette reconstruction.La construction de la coque a été réalisée dans une forme de radoub classée monument historique. C’est une sorte de "berceau" de pierre qui avait permis l'installation d'un ensemble de passerelles et coursives rendant possible la découverte du navire tout au long des travaux. En 2012, la coque a été mise à l'eau et déplacée dans la forme de radoub voisine.

Les bénévoles sur le chantier de l'Hermione - Aucun(e)
Les bénévoles sur le chantier de l'Hermione

 

Les visiteurs ont pu assister à l’installation du gréement et à toute la préparation à la navigation.Le bénévoles ont installé le lest en fond de cale, effectué des travaux de peinture, d’entretien des ponts, fabriqué les couchettes pour l’équipage. Ils se sont investis aussi dans les animations sur le site de l’arsenal. Une équipe de bénévoles, plus féminines, ont travaillé à la création des costumes historiques des marins. 

EN SAVOIR PLUS > LES ACTEURS DU PROJET

Ce projet a aussi permis de mettre en lumière une véritable filière de compétences autour des navires traditionnels, de l’ingénierie à la charpente, de la voilerie au gréement traditionnel ou de la forge aux métiers plus contemporains de la construction navale. Au total, une cinquantaine d’entreprises a travaillé à la construction du navire. Ces entreprises sont basées en grande majorité du Poitou-Charentes. Les scolaires de la région ont aussi réalisé différents mobiliers historiques (lits, bureaux, coffres, armoires…) dans le cadre de projets pédagogiques. Des historiens bénévoles ont aussi participé à cette aventure.

 

Un équipage de 160 volontaires

La navigation sur l’Hermione est une véritable aventure humaine mais aussi sportive, avec des conditions de vie à bord difficiles. Pour ce voyage, il a fallu recruter des volontaires. Le commandant de l’Hermione a reçu plus de 800 candidatures au départ lorsque le recrutement a été lancé en décembre 2013. Ils seront au final 160 à bord pour le grand voyage. Des volontaires qu’il a fallu former. "L’association Hermione-La Fayette a placé la barre assez haute. Ces navires étaient réputés difficiles à l’époque " raconte le commandant de l’Hermione, Yann Cariou. "C’était des navires très performants, très pointus, difficiles à maitriser. Les volontaires ont été sélectionnés sur le critère motivation avant tout ". Une quinzaine de marins professionnels confirmés encadreront l’équipage. 

Les bénévoles sur le chantier de l'Hermione - Radio France
Les bénévoles sur le chantier de l'Hermione © Radio France

Ces volontaires ont pendant plusieurs mois appris à manœuvrer les voiles, la barre. Ils se sont entrainés aux exercices de sécurité, aux manœuvres d’urgence, d’homme à la mer. Ils ont participé à l’entretien du navire…

L'équipage de l'Hermione - Aucun(e)
L'équipage de l'Hermione

A LIRE AUSSI, DOSSIER  > L'Hermione à l'asssaut de l'Atlantique 

EN SAVOIR PLUS > LE BLOG DE L'HERMIONE