Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Les rues de Strasbourg sillonnées par la police

DIRECT - Fusillade à Strasbourg : le tireur en fuite identifié

Climat – Environnement

L'indre-et-Loire pourrait avoir le climat de l'Espagne à la fin du siècle, selon Météo France

mercredi 8 août 2018 à 17:54 Par Boris Compain, France Bleu Touraine

Selon les simulations réalisées par Météo France il va falloir s'habituer aux épisodes de "canicule modérée" durant l'été en Indre-et-Loire : ils pourraient être presque systématiques dans les 30 ans qui viennent. A la fin du siècle, le climat en Touraine pourrait être celui de l'Espagne aujourd'hui

Météo France s'attend à des "canicules modérées" tous les étés, ou presque, en Indre-et-Loire, dans les décennies à venir
Météo France s'attend à des "canicules modérées" tous les étés, ou presque, en Indre-et-Loire, dans les décennies à venir © Maxppp - PHOTOPQR/LE PARISIEN/MAXPPP

Indre-et-Loire, France

Mauvaise nouvelle, si vous avez souffert de la chaleur cet été, en Indre-et-Loire :  Météo France réalise des simulations sur les décennies à venir, et selon ces modèles conçus notamment grâce à des décennies d'archives, il apparaît que la plupart des étés à venir, jusqu'en 2050, seront au moins aussi chauds. La fin du siècle, elle, s'annonce carrément caniculaire.

Des canicules modérées tous les étés, ou presque, dans les 30 ans qui viennent, en Indre-et-Loire

L'été 2018 est déjà exceptionnel : Depuis le 21 juin, en Indre-et-Loire, il n'y a eu que six jours ou les températures n'ont pas été supérieures à la normale. Elles l'ont même souvent dépassée de huit degrés, ce qui est énorme. Pour autant, le mercure n'a jamais dépassé 37 degrés. Daniel Vendramini dirige le centre Météo France de Tours-Parçay-Meslay, et il n'a aucun doute : ces canicules "modérées", il va falloir s'y habituer : "On va en avoir quasiment tous les étés, avec des durées comprises entre quelques jours et plus d'une vingtaine de jours. Sur 30 ans, on devrait avoir dix étés avec des petits pics de chaleur un peu moindres, dix étés avec des températures similaires à l'été 2018, et dix étés avec des périodes de chaleur un peu plus longues, mais des intensités similaires".

L'agriculture et la viticulture seront obligées de s'adapter à l'élévation des températures moyennes

Davantage de chaleur l'été, ça veut dire une terre plus sèche et des conséquences inévitables, notamment pour l'agriculture et la viticulture : par exemple l'obligation de planter des céréales moins gourmandes en eau ou le fait de voir le taux d'alcool des vins augmenter. A la fin du siècle, la température moyenne en Touraine sera 3 à 5 degrés au-dessus de celle d'aujourd'hui

"Des étés comme 2018, ça va être frais par rapport à ces vagues de chaleur qui dureront 30 ou 40 jours, avec 30-31 de température moyenne, et des pics au-dessus de 40 degrés pendant plusieurs jours de suite". Daniel Vendraminini

Dans le pire scénario de Météo France, dans 80 ans, l'Indre-et-Loire pourrait avoir le climat qui est actuellement celui du centre de l'Espagne.