Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Climat – Environnement

L'INRA de Colmar donne naissance à des vignes résistantes aux maladies

samedi 28 avril 2018 à 9:47 Par Guillaume Chhum, France Bleu Alsace, France Bleu Elsass et France Bleu

Dans le cadre d'un programme lancé en 2000, l'INRA de Colmar a donné naissance à quatre nouvelles variétés de vignes résistantes au mildiou et à l'oïdium. C'est le fruit de plusieurs années de recherches. Objectif : réduire l'utilisation des produits phytosanitaires.

Illustration vigne
Illustration vigne © Maxppp - Vincent Isore

Bergheim, France

L'INRA de Colmar vient de produire quatre nouvelles variétés de vignes résistantes aux champignons, le mildiou et l'oïdium.  C'est le fruit de plusieurs années de recherches, dans un programme lancé en 2000 et dont les premières bouteilles viennent d'être produites. Il y a quatre nouveaux cépages : deux rouges et deux blancs, mais pas encore commercialisés puisque la récolte est minimaliste et expérimentale. Ces nouveaux cépages sont appelés : Artaban, Voltis, Vidoc et Florial. 

Objectif : réduire l'utilisation des produits phytosanitaires 

Schématiquement ce sont des nouvelles variétés qui viennent de pieds de vigne au départ très résistants et qui ont fait des petits aussi très résistants. L'objectif de ces nouvelles variétés, c'est de faire baisser l'utilisation de produits phytosanitaires, que les vignes soient moins traitées, c'est donc bon pour l'environnement. 

Les vignes sont traitées en moyenne en France une quinzaine de fois par an, avec ces nouvelles variétés plus résistantes au mildiou et à l'oïdium , ce ne sera plus que trois fois par an. C'est donc bon pour l'environnement," Frédérique Pelsy 

De nouveaux pieds de vignes vont être plantés sur le site de Bergheim avec Frédérique Pelsy, la présidente du Centre INRA  - Radio France
De nouveaux pieds de vignes vont être plantés sur le site de Bergheim avec Frédérique Pelsy, la présidente du Centre INRA © Radio France - Guillaume Chhum
Les pieds de vignes en cours de plantation  - Radio France
Les pieds de vignes en cours de plantation © Radio France - Guillaume Chhum

Frédérique Pelsy explique comment naissent ces nouvelles variétés de vignes

20 hectares ont été plantés dans le Beaujolais, dans le Bordelais et en Alsace. Dés l'année prochaine, 100 hectares de pieds de vigne seront disponibles pour les vignerons qui souhaitent en disposer. Une nouvelle plantation de vignes résistantes est aussi en cours en ce moment sur le site de l'INRA Colmar à Bergheim. 

On obtient 2.000 à 3.000 pépins après le croisement de deux vignes très résistantes. Avec ces pépins, on va faire de la sélection pendant une douzaine d'années pour arriver à la fin à de nouvelles variétés," Frédérique Pelsy, présidente du centre INRA de Colmar 

Ces nouvelles variétés de vignes, c'est bon pour l'environnement explique Frédérique Pelsy