Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

L'Occitanie ne veut pas des déchets de la Corse

-
Par , France Bleu RCFM

Le surplus de déchets de la Corse pourrait ne jamais rejoindre l'incinérateur du Mirail à Toulouse. Les écolos d'Europe Ecologie les Verts s'y opposent. Il n'existe pas, par ailleurs, d'autorisation administrative permettant l'importation de ces déchets en Occitanie.

Le surplus de déchets de Corse pourrait ne jamais rejoindre l'Occitanie
Le surplus de déchets de Corse pourrait ne jamais rejoindre l'Occitanie © Maxppp -

Un grain de sable dans le projet d'exportation du surplus annuel de 70.000 tonnes de déchets sur le continent?

En Occitanie, où le groupe Veolia envisageait recevoir 20.000 tonnes de ces déchets pour alimenter son incinérateur, on grince des dents. A Toulouse, les écologistes montent au créneau. Dans un communiqué, la section locale d'EELV se dit opposée à cette perspective, d'une part parce qu'administrativement, cela n'est pas possible. " Est-il besoin de rappeler l'impact du transport des déchets sur le trafic routier, l'impact du transport et du traitement des déchets sur les émissions de gaz à effet de serre et la qualité de l'air? " s'interroge encore Europe Ecologie Les Verts dans ce même communiqué.

Elisabeth Mattak secrétaire EELV à Toulouse

Obstacle administratif ?  

Le coup de gueule des écolos et leur mobilisation jette le froid sur ce dossier. Faut-il y voir un lien, les dirigeants de Véolia semble désormais faire un pas en arrière. Ils font valoir un problème administratif pour justifier ce changement de cap. Jean-François Rezeau, le directeur du territoire Occitanie - Veolia est on ne peut plus clair sur la problématique : " à ce jour, les autorisations administratives permettant de recevoir des déchets en provenance de la Corse ne sont pas inscrites dans l'arrêté préfectoral. L'entreprise doit en exprimer la volonté. Mais elle ne souhaite pas engager de façon volontaire les démarches de demandes de modification de la zone géographique d'apport des déchets."

Les sites retenus pour l'exportation des déchets
Les sites retenus pour l'exportation des déchets - @syvadec.fr

Jean-François Rezeau, directeur du territoire Occitanie - Veolia

Pas de démarches. Plus de marché. Et donc plus d'exportation de déchets vers l'incinérateur du Mirail à Toulouse? C'est ce qui semble se dessiner.  La Corse devra dès lors revoir sa copie d'ensemble pour se débarrasser de son surplus de déchets.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu