Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Climat – Environnement

La Bourgogne-Franche-Comté championne dans les énergies renouvelables

vendredi 8 juin 2018 à 17:00 Par Lila Lefebvre, France Bleu Bourgogne

Eoliennes, panneaux photovoltaïques et autres barrages hydrauliques, les énergies renouvelables représentent 76% de la production en Bourgogne-Franche-Comté sur l’année 2017. Le vent est à lui seul à l’origine d’un tiers de cette production et a même bondi de 40% l’an dernier.

.
. © Maxppp - Jean-Luc Flémal

Bourgogne Franche-Comté, France

Plus des trois quarts de l’énergie produite en Bourgogne-Franche-Comté l’an dernier étaient « propres », c’est-à-dire issus de sources d’énergie renouvelables. En particulier l’éolien dont la production a bondi de 40% en 2017. Mais cette production ne comble que 15% de nos besoins, nous sommes donc toujours très dépendants des régions voisines pour éclairer nos maisons ou faire tourner nos usines. 

Le vent en poupe en Bourgogne

Aussi étonnant que cela puisse paraître, c’est l’éolien qui représente la plus grosse part de notre production électrique (37,8%). Une production qui a même bondi de 40% l’an dernier, en partie grâce à une installation renforcée d’éoliennes (+27%), mais aussi à de bonnes conditions météorologiques, entendez qu’il y a eu du vent en Bourgogne en 2017 ! En revanche nos éoliennes ne fonctionnent qu’à 15% de leurs capacités, un niveau bien moindre que dans d’autres régions venteuses. 

Le temps a moins souri à l’hydraulique, qui a vu sa production chuter de 30 % sur la même année. 

Notre énergie est donc dépendante du temps mais aussi des autres régions, car nous ne produisons en Bourgogne-Franche-Comté que 15% de l’énergie que nous consommons. Le reste il faut donc l’importer, la région Grand-Est reste notre principal fournisseur. 

Ces installations ont demandé une restructuration du réseau de transport de l’électricité dans notre région pour pouvoir récupérer cette énergie et la redistribuer. La RTE a donc investit 63 millions d’euros l’an dernier pour améliorer ses infrastructures. D'ici 2020, 164 millions d'euros supplémentaires vont être injectés dans le réseau électrique de Bourgogne-Franche-Comté. 

Les ménages ont été plus économes 

La consommation d'électricité a légèrement augmenté en 2017 dans la région (+0,4%), mais stagne relativement sur ses dernières années. En revanche la consommation des ménages a significativement baissé en 2017 (-2,7%). La hausse générale s'explique par la consommation des industries (+4,6%) et des PME-PMI (+1,1%), signe d'un redémarrage de l'économie.