Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Climat – Environnement

La canicule oblige des entreprises et les déchetteries de Limoges à adapter leurs horaires

mercredi 1 août 2018 à 18:37 Par Jérôme Ostermann, France Bleu Limousin

Une vague de forte chaleur va s'installer en France dès jeudi et pour au moins 4 jours. 34 départements ont été placés en vigilance orange dès mercredi dans le sud et l'est. D'ici vendredi, tout le pays devrait être concerné. Des températures qui obligent certaines entreprises à s'adapter.

Toutes déchetteries de l'agglomération de Limoges seront fermées l'après-midi, de jeudi jusqu'à lundi inclus, en raison de la canicule
Toutes déchetteries de l'agglomération de Limoges seront fermées l'après-midi, de jeudi jusqu'à lundi inclus, en raison de la canicule © Radio France - Jérôme Ostermann

Limoges, France

Alerte canicule sur la France. Dès mercredi, 34 départements du sud et de l'est ont été placés en vigilance orange. D'ici vendredi, c'est tout le pays qui devrait être concerné, notamment le Limousin où de nombreuses entreprises vont adapter leurs horaires. Il y a bien sûr les professionnels du bâtiment mais pas seulement. Dans l'agglomération de Limoges, toutes les déchetteries seront fermées dès 14h jusqu'à lundi inclus. 

Il faut dire que sur ces plateformes, sans ombre, les fortes chaleurs deviennent vite invivables selon Victor, agent sur le site de la rue Léonard Samie :"Les températures peuvent monter très très vite. A l'ombre, on peut arriver à 35 degrés voir 40. Et l'après-midi, ça peut même grimper jusqu'à 50 ! On ne peut rien faire. Il faut essayer de se modérer pour que l'on reste apte au travail.

Ils se retrouvent à 60 degrés à proximité des engins

La direction a donc décidé de faire débaucher sa vingtaine d'agents dès le début d'après-midi. Une mesure évidente aux yeux de Mathieu Blanchet, responsable des déchetteries à Limoges Métropole :"Le soleil se réfléchit sur la plateforme et il n'y a pas beaucoup d'air ni d'ombre. Et contrairement aux usagers, nos agents restent toute la journée. Donc jusqu'à au moins lundi, on leur évite les heures les plus chaudes. Ils pourront partir dès 14h."

Une problématique bien connue des professionnels des travaux publics. Notamment l'entreprise Gery and Co où Julien va embaucher dès 6h pour partir plus tôt de son chantier :"On est pris en sandwich entres les enrobés au niveau des pieds et le soleil sur la tête. C'est particulièrement difficile de faire les enrobés avec ce temps-là. On ne tient pas très longtemps si on ne fait pas les horaires décalés. C'est pas possible."

Aménagements d'horaire aussi à la SNCF et à la ville de Limoges

Ce dont son patron, Jean-Philippe Forgeas, a parfaitement conscience :"Les enrobés, ils sortent à 140-150 degrés ! Avec la chaleur ambiante, ils se retrouvent à 60 degrés à proximité des engins. Pour eux, c'est difficile de tenir toute une journée. Donc on adapte les horaires en fonction de la météo et du chantier. On ne veut pas leur faire prendre de risque avec la chaleur et la déshydratation."

Les agents du service des eaux de la ville de Limoges, quand à eux, sont autorisés à travailler de 6h du matin à 12h.  Autre exemple, celui des cheminots qui entretiennent les voies. En cas de fortes chaleurs, ils ne travaillent que le matin. Question de santé mais aussi d'efficacité. A partir de 43 degrés, les rails se dilatent. Ce qui rend impossible le travail des agents.