Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Environnement

La chasse à la glu, autorisée en Vaucluse, attaquée devant la Commission européenne

- Mis à jour le -
Par , , France Bleu Vaucluse, France Bleu

La LPO dépose plainte ce mardi devant la Commission européenne contre l'État français pour une mauvaise application de la "directive oiseaux". Selon l'ONG, 63 espèces sont en déclin et les pratiques de chasse traditionnelles, comme la chasse à la glu, jugée cruelle, sont dans le collimateur.

Une tourterelle des bois
Une tourterelle des bois © Maxppp - .

Département Vaucluse, France

La Ligue pour la protection des oiseaux porte plainte ce mardi contre la France devant la Commission européenne pour diverses pratiques de chasse, à l'occasion du 40e anniversaire de la "directive oiseaux" qui est censée protéger les oiseaux sauvages. Selon la LPO, 63 espèces sont en déclin, sur la liste rouge de certains scientifiques comme menacées, notamment la tourterelle des bois et le courlis cendré. 

Dans le collimateur également de la Ligue de protection des oiseaux : la chasse à la glu. Cette chasse "traditionnelle" est autorisée en Vaucluse par dérogation, comme dans quatre autres départements du sud-est. Elle est extrêmement décriée par les défenseurs des oiseaux qui n'hésitent pas à la qualifier de "cruelle" car elle consiste à capturer les oiseaux à l'aide de tiges en bois enduites de glu posées sur des arbres ou buissons. François Grimal le président de la LPO PACA dénonce "le clientélisme de certaines fédérations de chasseurs qui veulent faire plaisir à tout le monde et qui ne prennent pas en compte les données scientifiques de déclin de certaines espèces".

La LPO met aussi en cause la gestion de la chasse d'une vingtaine d'autres espèces "en mauvais état de conservation" comme la bécassine des marais, la gélinotte des bois, le grand tétras ou encore la barge à queue noire.  

Choix de la station

France Bleu