Climat – Environnement

La chasse aux ragondins est ouverte en Sarthe

France Bleu Maine mardi 11 mars 2014 à 19:14

Un piège a ragondin près de Saint Vincent-du-Lorouër
Un piège a ragondin près de Saint Vincent-du-Lorouër © Radio France

C'est une conséquence de l'hiver pluvieux et des inondations, les ragondins prolifèrent en ce moment dans le département. Et ils atteignent de nouveaux territoires. Dans le sud Sarthe, tous les matins, des piégeurs bénévoles longent donc le bord des rivières. Objectif, capturer et tuer le maximum d'animaux.

Les piégeurs s'activent en ce moment dans 20 communes du sud Sarthe, du Grand Lucé à La Chartre sur le Loir.

Ils mènent une opération de destruction collective des ragondins, coordonnée par la FDGDON (fédération départementale des groupements de défense contre les organismes nuisibles). Opération qui a commencé le 27 février et qui va se terminer le 5 avril. 

Objectif, éliminer un maximum de ragondin, une espèce nuisible qui cause de gros dégâts à l'environnement et qui peut être vecteur de la leptospirose, une maladie mortelle pour l'homme.

Une présence plus étendue

 

La chasse aux ragondins n'est pas inhabituelle. Dans tous les secteurs du département, des opérations de ce type sont menées tous les deux ans.

Mais particularité cette année, les ragondins ont profité des inondations pour atteindre de nouveaux territoires, ce qui complique la tâche des piégeurs.

De moins en moins de piégeurs motivés

Si pour beaucoup, la chasse aux ragondins est un plaisir, le travail est harassant. Les pièges doivent être vérifiés tous les matins. La prime, elle, ne rembourse pas les frais, deux euros par rat capturé.

Les piégeurs ne sont donc pas assez nombreux pour sillonner toutes les zones. Et les volontaires ne se bousculent pas.

 

Reportage Elodie Forêt

La chasse aux ragondins dans le sud Sarthe