Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Climat – Environnement

La commune de Perrier prépare son plan de prévention contre les risques de mouvement de terrain

mardi 12 juin 2018 à 21:08 Par Emmanuel Moreau, France Bleu Pays d'Auvergne

La plupart des PPRNP, les Plans de Prévention des Risques Naturels Prévisibles, concernent les risques d'inondation. A Perrier, c'est pour un risque d'éboulement, mais pour permettre d'étendre la zone constructible, Un plan présenté ce mardi soir aux habitants de la commune..

Les masses rocheuses dominent Perrier
Les masses rocheuses dominent Perrier - Direction Départementale des Territoires 63

Perrier, France

Leur silhouette imposante marque le paysage depuis des millénaires, un exemple de relief inversé, fruit du lent travail d'érosion de la Couze Pavin. Ces grosses masses rocheuses marquent l'extrémité du plateau de Pardines, qui domine la commune de Perrier. Certaines d'entre elles ont même été percées pour servir d'habitations troglodytes. Et quelques unes ont un nom, comme la Tour Maurifolet ou l'Eperon de la Grelette et quelques légendes qui les accompagnent. 

La tour Maurifolet, le nom de cette tour rocheuse - Aucun(e)
La tour Maurifolet, le nom de cette tour rocheuse - Direction Départementale des Territoires 63

Au fil du temps, plusieurs petits éboulements se sont produits. Les derniers remontent à 1992 et 1993. Auparavant, il y en avait eu dans les années 1970, ce qui avait entraîné la mise en place d'un périmètre d'exposition aux risques, très contraignant. Malgré tout, le risque semble très limité selon les études réalisées par un cabinet spécialisé puis le Bureau de Recherches Géologiques et Minières.

Des mesures régulières sur la paroi

C'est ce qu'espérait la municipalité de Perrier, à l'origine de ce plan de prévention. Car l'idée est de pouvoir libérer quelques terrains afin qu'ils deviennent constructibles. Le périmètre d'exposition a tout gelé depuis une quarantaine d'années et le développement de la commune est limité entre le plateau de Pardines d'un côté, la Couze Pavin et une zone inondable de l'autre. 

Pas question pour autant de faire n'importe quoi et de faire vivre des habitants avec une épée de Damoclès au-dessus de la tête. Si des terrains peuvent redevenir constructibles, c'est parce que toutes les précautions auront été prises. D'ailleurs depuis deux ans, des instruments de mesures installés sur la paroi permettent de constater d'éventuels mouvements de terrain.  Et une association de mise en valeur des grottes troglodytes surveille régulièrement tout désordre éventuel. 

D'ailleurs les habitants de Perrier ne semblent pas inquiets. Pour preuve, le peu de monde présents ce mardi soir à la réunion de présentation de ce plan de prévention qui était organisée à la mairie de Perrier; il n'y avait qu'une vingtaine de personnes seulement, en majorité des élus et des fonctionnaires de l'Etat en charge du dossier. 

Dans le Puy-de-Dôme, ce Plan de Prévention sur des mouvements de terrain devrait être le quatrième. Il en existe déjà deux pour la seule commune du Mont-Dore, le troisième concerne La Roche-Noire.