Climat – Environnement

La Confédération paysanne en colère dans le Berry

Par Gaëlle Fontenit, France Bleu Berry samedi 14 mars 2015 à 5:00

Champs
Champs © Creative commons - Saintantoine

Le syndicat dénonce des retards dans le versement d'aides, notamment des aides dévolues aux jeunes agriculteurs ou aux exploitants installés en bio ou en agriculture raisonnée.

La Confédération paysanne a écrit au préfet de l'Indre cette semaine. Le syndicat dénonce les difficultés de certains agriculteurs berrichons face au retard de versement d'aides. Il s'agit tout d'abord des aides européennes destinées aux agriculteurs qui se sont engagés à respecter les MAE, Mesures agro environnementales. Les aides auraient dû être versées en décembre . Certains en ont reçu une partie, d'autres attendent toujours. Or, les charges continuent d'être prélevées et certains connaissent donc d'importantes difficultés financières. "Cela fragilise les exploitations qui étaient déjà dans une situation délicate " déplore Laurent Moreau, le porte parole du syndicat dans l'Indre. Au total, près de 500 agriculteurs indriens seraient concernés. 

Laurent Moreau, porte parole de la Confédération Paysanne dans l'Indre

Les dossiers des jeunes agriculteurs bloqués

Deuxième cheval de bataille : le retard de versement des aides à l'installation des jeunes agriculteurs. Pour reprendre ou créer une exploitation, les nouveaux agriculteurs doivent déposer un dossier très complexe, comprenant bien sûr un plan de financement et un budget prévisionnel. Une fois le dossier validé, les jeunes agriculteurs peuvent prétendre à des prêts à taux zéro . Certains, en fonction notamment de leur âge, peuvent en plus bénéficier de subventions. Or, depuis le début de l'année, les dossiers sont bloqués, suite à un dysfonctionnements dans le transfert de compétence entre le Département, la Région et l'Etat . La Chambre d'agriculture de l'Indre estime que cela concernerait une quarantaine de dossiers et que la situation devrait se régulariser au cours du second semestre. "En attendant, tout est bloqué. Nos dossiers sont validés mais l'argent n'arrive pas et nous ne pouvons rien faire d'autre qu'attendre " s'énerve un agriculteur indrien. 

Les aides au bio en baisse de 25%

Autre revendication, la baisse annoncée des aides aux agriculteurs bio : -25% au titre de la récolte 2014 . Cette fois, le syndicat dénonce un arbitrage dans la répartition de la PAC qui se serait fait à leur dépend, 80 agriculteurs bio dans l'Indre seraient concernés. Le ministère de l'Agriculture reconnait qu'il préfère donner la priorité aux aides à la conversion plutôt qu'aux aides au maitien . La Confédération paysanne de l'Indre estime que tous ces retards et "coupes franches" sont un très mauvais signal pour l'agriculture biologique ou raisonnée. "Cela va décourager beaucoup de nos colègues,  insiste Laurent Moreau. Nous comprenons d'autant moins que le ministre de l'Agriculture Stéphane Le Foll avait déclaré 2015 année 0 de l'agroécologie .