Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Climat – Environnement

La Corse face au changement climatique

vendredi 30 novembre 2018 à 6:01 Par Alexandre Sanguinetti, Marion Galland et Michèle Castellani, France Bleu RCFM

C’est le thème de l’émission mensuelle de RCFM et Corse-Matin, enregistrée cette semaine, au lycée Giocante de Casabianca, à Bastia et diffusée ce vendredi (30 novembre 2018) à partir de 12h10.

Le plateau de Place Publique
Le plateau de Place Publique © Radio France - RCFM

Bastia, Corse, France

Quelle est la situation en Corse, et avec quelles conséquences ? Quel avenir ? Quelles perspectives ? Comment faire face à ce réchauffement climatique ? Autant de questions développées par les quatre invités de l’émission, réunis autour de Marion Galland (RCFM) et de Roger Antech (Corse-Matin).

La Météo

Patrick Rebillout, chef de centre Météo France, Ajaccio - Radio France
Patrick Rebillout, chef de centre Météo France, Ajaccio © Radio France - RCFM

Patrick Rebillout, Chef de centre Météo France Ajaccio

Depuis quelques années, le changement climatique est sensible, même pour le citoyen lambda qui constate des modifications dans le cycle des saisons : « on va avoir des alternances de périodes de sècheresse très intenses, des canicules et des périodes de précipitations très fortes… cela on le constate statistiquement depuis les années 2000 », précise Patrick Rebillout, chef de centre Météo France à Ajaccio, « c'est assez difficile d’expliquer aux gens ce que représente une hausse de température de 1,6 degrés. Moi je dis souvent, 1 degré d’augmentation, c’est comme tirer la Corse de 180 km vers le Sud », ajoute Patrick Rebillout.

Impacts

Marie Luce Castelli, conseillère technique Biodiversité, Office de l'Environnement - Radio France
Marie Luce Castelli, conseillère technique Biodiversité, Office de l'Environnement © Radio France - RCFM

Marie-Luce Castelli, Office de l'Environnement de la Corse

Ce changement climatique a bien sûr des conséquences au niveau de notre île. Apparition ou développement accéléré d’espèces invasives… la Corse, comme écosystème et niche de biodiversité, n’est pas épargnée : « on voit le changement dans la modification de l’ère de répartition de certaines espèces ; _des animaux qui doivent remonter de 30 à 100 mètres pour fuir la chaleur nouvelle_… et on a une augmentation de la pression que font peser ces espèces invasives et souvent très compétitives, comme le charançon rouge du palmier », explique Marie-Luce Castelli, conseillère technique biodiversité à l’office de l’environnement de la Corse.

Faire preuve d’imagination

Marie-Jo Pellegri, architecte-urbaniste - Radio France
Marie-Jo Pellegri, architecte-urbaniste © Radio France - RCFM

Marie-Jo Pellegri

Pour faire face à ce changement global du climat, il faudra innover et notamment en matière d’urbanisme. Les dernières intempéries ont en effet été dévastatrices, en Corse comme sur le continent. « Quand on est obligé de construire en zone inondable par exemple, on peut le faire mais en inventant des modèles différents, en prévoyant notamment de construire sur pilotis », affirme Marie-Jo Pellegri, architecte-urbaniste. « Il faut modifier nos comportements et notre façon de penser et d’occuper l’espace », ajoute-t-elle, « avec par exemple un mode de vie quasi nomade, un habitat sur le littoral et un autre un peu en retrait, cela éviterait de construire des digues ».

Un public concerné

Un bastiais dans le public pose une question... - Radio France
Un bastiais dans le public pose une question... © Radio France - RCFM

Une question de la salle...

Le public de cette émission Place Publique spéciale réchauffement climatique a été très attentif et n’a pas hésité à poser des questions… qui souvent s’adressaient aux décideurs politiques… malheureusement absents. Nos habitudes de déplacement… nos modes de consommation… nos choix de société ont ainsi été questionnés. « Bien sûr, des évènements comme la COP 24 (ndlr : la conférence sur le climat qui doit se tenir à Katowice, en Pologne) sont importants ; il faut que nos gouvernements discutent entre eux, mais il ne faut pas faire tout reposer sur les politiques. Il faut aussi que chaque individu, au quotidien, par ses gestes et son comportement, agisse », conclut Marie-Luce Caste

Sur le même thème, la série documentaire "Etats des lieux du réchauffement climatique" de nos collègues de France Culture, à retrouver en cliquant ici.

Réécouter l'intégralité du débat :

Place publique : La Corse face au changement climatique