Climat – Environnement

La fermeture de l'usine d'incinération de Strasbourg coûte 100.000 euros par jour à l'Eurométropole

Par Céline Rousseau, France Bleu Alsace et France Bleu Elsass mardi 5 janvier 2016 à 19:08

La pince à déchets utilisée dans l'usine d'incinération strasbourgeoise
La pince à déchets utilisée dans l'usine d'incinération strasbourgeoise © Maxppp

Après deux mois et demi d'arrêt, l'usine d'incinération du Rohrschollen à Strasbourg a repris partiellement son activité avant Noël. Mais la ville doit toujours envoyer une grande partie de nos déchets en Allemagne ou ailleurs en France et cela coûte cher.

Depuis un incendie, il y a deux mois et demi, l'usine d'incinération des déchets ménagers du Rohrschollen a repris très partiellement du service à Strasbourg, juste avant Noël. L'une des 4 lignes de Sénerval, la société exploitante, a redémarré, une seconde devrait à nouveau fonctionner courant janvier. 

100.000 euros par jour

Mais ces lignes ne traiteront qu'une petite partie des déchets de l'agglomération strasbourgeoise. Le reste est toujours transporté et incinéré sur d'autres sites dans l'est de la France ou en Allemagne. Mais ces "détournements", comme on les appelle de 14.000 à 18.000 tonnes de déchets par mois, coûtent très cher à la collectivité, environ 100.000 euros par jour. Cela pourrait se traduire par une nouvelle hausse de la taxe d'enlèvement des ordures ménagères.

L'usine qui date de 1974 doit être mise aux normes

De plus, une mise aux normes de l'usine s'impose, notamment à cause de la présence d'amiante. Le bâtiment date de 1974. C'est un gros souci pour l'Eurométropole qui en est le propriétaire. Elle est liée par un contrat de 20 ans à l'exploitant Sénerval. Françoise Bey, vice-présidente de l'Eurométropole en charge du dossier estime le coût total des travaux de rénovation "à 50 millions d'euros".

 

Partager sur :