Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Climat – Environnement DOSSIER : Fessenheim : la plus ancienne centrale nucléaire de France

"La fermeture de la centrale de Fessenheim est irréversible", affirme Sébastien Lecornu à Strasbourg

jeudi 12 avril 2018 à 16:33 Par Aude Raso, France Bleu Alsace, France Bleu Elsass et France Bleu

En visite en Alsace jeudi et vendredi, le secrétaire d'État Sébastien Lecornu a confirmé que "la centrale nucléaire de Fessenheim fermera", malgré les problèmes rencontrés sur l'EPR de Flamanville.

Jean Rottner, Nathalie Loiseau, Sébastien Lecornu et Winfried Kretschmann à Strasbourg, le 12 avril 2018
Jean Rottner, Nathalie Loiseau, Sébastien Lecornu et Winfried Kretschmann à Strasbourg, le 12 avril 2018 © Radio France - Aude Raso

Strasbourg, France

Pour la seconde fois en trois mois, le secrétaire d'État auprès du ministre de la Transition écologique et solidaire est en Alsace jeudi 11 et vendredi 12 avril. En tant que président du comité de pilotage pour l’avenir du territoire de Fessenheim, Sébastien Lecornu s'est entretenu, jeudi à Strasbourg, avec Winfried Kretschmann, le ministre-président du Land du Bade Wurtemberg (Allemagne), ainsi qu'avec Nathalie Loiseau, ministre auprès du ministre de l’Europe et des affaires étrangères. Il a rappelé l'"irréversibilité" de la question de la fermeture de centrale de Fessenheim.

Réunion du comité de pilotage à Colmar vendredi

Alors qu'EDF annonçait mardi des défauts de soudure sur l'EPR de Flamanville, faisant craindre un report de sa mise en service prévue au plus tard début 2019, Sébastien Lecornu a souligné qu'il attendait des précisions de l'Autorité de sûreté nucléaire et d'EDF sur le calendrier d'ouverture, lié au calendrier de la fermeture du site alsacien. 

Il a toutefois appelé les Alsaciens à "ne pas regarder du côté de Flamanville en espérant un report de la fermeture de la centrale de Fessenheim"

"Que vous le vouliez ou non, la centrale de Fessenheim fermera"

Sébastien Lecornu s'est ensuite rendu en Allemagne, afin de s'entretenir avec Steffen Auer, président de la Chambre de commerce et d’industrie (IHK) de Fribourg. Une rencontre est prévue en soirée à Colmar avec Brigitte Klinkert, la président du conseil départemental du Haut-Rhin, ainsi qu'une réunion du bureau exécutif du comité de pilotage pour l’avenir du territoire de Fessenheim. Le comité de pilotage sera réunira à nouveau vendredi matin en préfecture du Haut-Rhin.