Climat – Environnement

La Haute-Vienne toujours concernée par la pollution aux particules fines

Par Françoise Ravanne, France Bleu Limousin mardi 24 janvier 2017 à 17:22

Sur le pôle de Limoges de l'ATMO Nouvelle Aquitaine, les écrans témoignent de la présence de pollution
Sur le pôle de Limoges de l'ATMO Nouvelle Aquitaine, les écrans témoignent de la présence de pollution © Radio France - Françoise Ravanne

Le Limousin n'est pas totalement épargné par la pollution aux particules fines. Si on n'a pas atteint un seuil critique comme dans plus d'une trentaine de départements de l'hexagone, une partie de notre Région fait partie d'une attention particulière. La faute aux conditions météo mais pas seulement

Ce mardi, la Corrèze ne figurait plus parmi les départements concernés par la pollution aux particules fines, mais en revanche en Haute Vienne le seuil d'information et de recommandation reste activé car la présence de particules fines dépasse le seuil des 50 microgrammes par m3 . Ce seuil d'information décidé par la Préfecture permet d'alerter les personnes les plus fragiles sur les comportements à adopter. Dans le département c'est le secteur de Saint Junien qui est le plus touché par cette pollution, alors que l'agglomération de Limoges ce mardi était relativement épargnée.

Le chauffage au bois : un risque supplémentaire

Cette pollution aux particules fines, on la doit surtout aux conditions météorologiques. Les températures trés basses conjuguées à un anticyclone et surtout à l'absence de vent ne favorisent pas la dispersion des particules qui restent du coup bloquées au sol. " On est dans une situation de couvercle" explique Audrey Chataing ingénieur à l'ATMO Nouvelle Aquitaine. C'est elle qui surveille cette semaine au pôle de Limoges l'évolution de la situation. Et si il y a des particules fines dans l'air c'est à cause de la combustion de bois. Un type de chauffage trés souvent utilisé en Limousin.

A l'ATMO (l'ex organisme Limair) on scrute de très prés l'évolution de la situation . 4 appareils de mesure sont installés en Haute Vienne, dont deux dans le centre de Limoges et la situation peut évoluer en quelques heures. D'ailleurs la bonne nouvelle c'est que pour ce mercredi la tendance est à l'amélioration.