Climat – Environnement DOSSIER : Le projet de TGV Lyon-Turin

La ligne ferroviaire à grande vitesse entre Lyon et Turin est-elle sur les rails ?

Par Nathalie Grynszpan, France Bleu Pays de Savoie mercredi 25 février 2015 à 12:55

LGV LyonTurin réaménagement du site de Saint-martin-La-porte en vue du démarrage des travaux de reconnaissance (novembre 2014)
LGV LyonTurin réaménagement du site de Saint-martin-La-porte en vue du démarrage des travaux de reconnaissance (novembre 2014) © Vincent Photo / LTF

Le sommet franco-italien de Paris du 24 février a confirmé l'engagement de la France et de l'Italie à financer le percement du tunnel international Lyon-Turin. Long de 57 km, il reliera Saint-Jean-de-Maurienne (Savoie) et Suse (Italie). Mais toutes les questions ne sont pas réglées pour autant.

Une étape importante a été franchie lors du sommet. L'accord permettant l’engagement des travaux définitifs du percement du tunnel Lyon-Turin a été signé entre les deux états, la France et l'Italie, lors du sommet franco-italien du 24 février, à Paris.Jeudi, deux jours après le sommet, le dossier de demande de subvention sera déposé auprès de la Commission européenne pour obtenir une participation à hauteur de 40% du coût des travaux du tunnel qui se montent à plus de huit milliards d'euros.Bruxelles rendra sa réponse à l'été prochain.Quant aux travaux, ils vont démarrer en 2016 et seront désormais pilotés par Tunnel Euralpin Lyon-Turin, le promoteur public qui prend la succession de Lyon-Turin Ferroviaire qui avait en charge les études.

Les réactions des élus se sont multipliées à l'issue du sommet :

Les députées socialistes de la Savoie, Bernadette Laclais et Béatrice Santais, ont exprimé leur satifaction et disent rester mobilisées pour l'extension de l'Autoroute Ferroviaire Alpine. Au Conseil général de la Savoie, Hervé Gaymard et plusieurs de ses vice-présidents UMP "se félicitent de l'avancée très significative de la liaison ferroviaire Lyon-Turin". Enfin au niveau régional, Jean-Jack Queyranne, président PS du Conseil régional, met en avant le levier de croissance économique que représente le chantier du Lyon-Turin.Du côté des opposants, Europe Ecologie/Les Verts condamne l'annonce par François Hollande du lancement des travaux de la ligne à grande vitesse Lyon-Turin en 2016, un projet qui représente* "une aberration"* .

Lyon-Turin F Hollande

*Toutefois la question du trafic des poids lourds dans les vallées alpines reste entière * :

Le Lyon-Turin, si le calendrier est respecté, ce ne sera pas avant 2030 et des élus des Pays de Savoie lancent un appel à l'occasion de ce sommet pour mettre au plus vite les camions sur le rail entre la France et l'Italie.Samedi 21 février, plusieurs élus se sont retrouvés à Chambéry pour demander la montée en puissance de l'Autoroute Ferroviaire Alpine entre Aiton (Savoie) et Orbassano (Italie).

Lyon-Turin sommet / enro éd

► Lire aussi : Lyon-Turin : la FDSEA des pays de Savoie prend le train de la contestation Lyon-Turin : élus savoyards et piémontais se retrouvent sur le chantier italien de la Maddalena Savoie : Lyon Turin Ferroviaire met en garde ses opposants

► Plus d'infos sur les études, dossiers, documentation du Lyon-Turin ici

Lyon-Turin : Paris et Rome vont présenter la note à Bruxelles  Le projet ferroviaire, le coût estimé, qui va payer? - Aucun(e)
Lyon-Turin : Paris et Rome vont présenter la note à Bruxelles Le projet ferroviaire, le coût estimé, qui va payer?

Hubert du Mesnil, président de Tunnel Euralpin Lyon-Turin, le promoteur en charge du creusement du tunnel international.