Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Environnement

La LPO de la Drôme à la recherche de hérissons pour étudier leurs déplacements

-
Par , France Bleu Drôme Ardèche

La Ligue pour la protection des oiseaux de la Drôme (LPO) lance une "opération hérisson". Objectif : capturer 10 hérissons, les équiper de balises GPS pour ensuite les relâcher et analyser leurs déplacements.

Cindy, membre de la Ligue pour la protection des oiseaux de la Drôme, en train de chercher à l'aide d'une caméra thermique, un hérisson muni d'une balise GPS.
Cindy, membre de la Ligue pour la protection des oiseaux de la Drôme, en train de chercher à l'aide d'une caméra thermique, un hérisson muni d'une balise GPS. © Radio France - Laura Lavenne

Montélier, France

Halte aux hérissons ! La Ligue pour la protection des oiseaux de la Drôme (LPO) lance "l'opération hérisson". Dans le cadre d'une étude, elle compte équiper 10 hérissons de balises GPS. Elle en appelle à l'aide des habitants pour trouver encore 8 bêtes à piques. Deux hérissons ont déjà été capturés, équipés de traceurs et relâchés dans la nature, à l'endroit même où ils ont été découverts, à Montélier et à Romans-sur-Isère. L'objectif est de les laisser vaquer à leur occupation pendant trois jours avant de récupérer les balises pour en étudier le contenu. 

La LPO est équipée d'une caméra thermique pour mieux chercher le hérisson.  - Radio France
La LPO est équipée d'une caméra thermique pour mieux chercher le hérisson. © Radio France - Laura Lavenne

"C'est là que ça se complique", explique Cindy, qui coordonne "l'opération hérisson". Équipés d'une antenne et d'une caméra thermique, les membres de la LPO peinent parfois à retrouver les hérissons, bien cachés, parfois à l'intérieur de jardins privés. "On sonne chez les habitants et on espère qu'ils soient là et qu'ils acceptent de nous ouvrir", raconte Rémi. Ils sont revenus bredouille d'une "chasse au hérisson", ce vendredi 26 juillet. "Dans ces cas-là, on revient le soir, quand le hérisson est en mouvement", précise Cindy.

Cindy et Loïc, antenne à la main, tentent de récupérer une balise GPS accrochée à un hérisson. - Radio France
Cindy et Loïc, antenne à la main, tentent de récupérer une balise GPS accrochée à un hérisson. © Radio France - Laura Lavenne

Une étude des données sera ensuite réalisée à partir de l'automne pour des premiers résultats à l'hiver. "Cela permettra de savoir quels sont les trajets parcourus par les hérissons, poursuit-elle, les obstacles qu'ils ont rencontrés, des barrières ou des trottoirs trop élevés par exemple, afin de mieux comprendre la façon dont ils se déplacent." Le hérisson sert d'animal test à la LPO. "Si les hérissons passent, les autres espèces aussi", estime Cindy. _"_L'étude doit surtout servir d'outil pour "reconnecter les réseaux de jardins, effacer les obstacles, et permettre la libre circulation des espèces sur des territoires urbanisés".

Choix de la station

France Bleu