Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

La mairie de Dijon prend un arrêté anti-glyphosate

-
Par , France Bleu Bourgogne, France Bleu

La mairie de Dijon vient de prendre un arrêté pour interdire l'utilisation de glyphosate sur l'ensemble du territoire de la ville. Une réponse aux enjeux environnementaux qui mobilisent les Dijonnais en ce moment, mais qui est surtout un acte symbolique.

 Le round up est interdit à la vente pour les particuliers depuis le 1er janvier 2019
Le round up est interdit à la vente pour les particuliers depuis le 1er janvier 2019 © Maxppp - Jaboutier

Utiliser du glyphosate sur le territoire de la ville de Dijon est désormais interdit. C'est ce qu'annonce François Rebsamen, le maire de la ville, dans un communiqué. Il explique avoir pris un arrêté municipal pour répondre à "l'émergence d'une prise de conscience écologique commune." 

Dans ce communiqué, le maire de Dijon précise : "Depuis fin 2016, plus aucun produit phytosanitaire n’est utilisé pour l’entretien des 850 hectares d’espaces verts. La municipalité, consciente des enjeux en termes de santé publique, de préservation de la ressource en eau et de la biodiversité, a décidé d’anticiper sur la réglementation interdisant l’usage de ces produits sur l’espace public depuis le 1er janvier 2017."

Et puisque l'achat, l'utilisation et le stockage de produits contenant du glyphosate par des particuliers sont déjà interdits par la loi qui s'applique depuis le 1er janvier 2019, et qu'il n'y a pas beaucoup d'agriculteurs sur le territoire de la ville, cet arrêté est surtout symbolique. 

La mairie avance que c'est "un dispositif de plus dans la lutte contre le réchauffement climatique" et que la police municipale pourra verbaliser les contrevenants. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess