Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Climat – Environnement

La Mayenne en situation de sécheresse malgré la pluie du mois d'août

mardi 5 septembre 2017 à 18:43 Par Charlotte Coutard, France Bleu Mayenne

Le nord de la Mayenne a été placé le 1er septembre en situation de crise sécheresse, alors que le mois d'août a été très pluvieux. Le débit des cours d'eau est faible, et le niveau des nappes phréatiques très bas. Explications.

Image d'illustration.
Image d'illustration. © Maxppp - Michèle Constantini

Laval, France

Comment expliquer que la Mayenne soit en situation de sécheresse, alors qu'il a beaucoup plus au mois d'août ? Le département fait l'objet de mesures de restriction de l'usage de l'eau depuis le 8 juin dernier, et depuis le 1er septembre, le nord du département a été placé en situation de "crise" par la Préfecture de la Mayenne, le reste du département est en "alerte" ou "alerte renforcée".

Un déficit de pluie de 30% sur l'année

Au mois d'août, il est tombé 60 millimètres de pluie sur le département. C'est 20 millimètre de plus que la normale (40 mm pour un mois d'août). Mais depuis un an, le déficit de pluie est de 30%. Il n'a pas assez plu en septembre, octobre et décembre 2016, et en janvier et mars 2017. Les nappes phréatiques ne se sont pas rechargées cet hiver, elles ont donc commencé l'été avec un niveau faible. Malgré la pluie du mois d'août, le débit des cours d'eau est faible, et le niveau des nappes phréatiques est bas : de 50 centimètres à un mètre en dessous de la normale.

"Le niveau des nappes phréatiques est inquiétant".

"Les pluies du mois d'août ne suffisent pas. C'est comme une éponge sèche : les pluies pour l'instant bénéficient au sol sur sa partie superficielle, ce qui explique la végétation verdoyante. Par contre on n'est pas encore arrivé à une saturation de cette éponge, qui permettrait un rechargement soit de la nappe phréatique, soit un rechargement direct des cours d'eau", explique Cyril Demeusy, le responsable de l'unité milieux aquatiques service eau et biodiversité de la DDT de la Mayenne, la direction départementale des territoires.

"Pour le moment c'est insuffisant pour lever les mesures de restriction d'eau".

"De plus, on a de nombreux plans d'eau sur le département qui ont aussi subi la sécheresse, et qui ont connu des phénomènes d'évaporation, ce qui a abaissé leur niveau. Les précipitations des derniers jours ont contribué à leur remplissage, mais ça ne se traduit pas encore par un rechargement sur le cours d'eau. Il faudra attendre les prochaines précipitations, mais pour le moment c'est insuffisant pour lever les mesures de restriction d'eau. On espère qu'on aura des jours pluvieux, et enfin un rechargement des nappes phréatiques et des cours d'eau", poursuit Cyril Demeusy.

Les mesures de restriction sont donc maintenues dans le département. Les communes sont appelées à montrer l'exemple et à afficher les mesures de restriction en mairie. Même s'il n'y a pas de risque de manquer d'eau potable, ce mardi 5 septembre, la Mayenne a cumulé autant de jours de restriction de l'usage de l'eau que sur l'ensemble de l'année 2016.