Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Climat – Environnement

La Méditerranée va chauffer 1.000 logements de La Seyne-sur-Mer

lundi 10 décembre 2018 à 16:54 - Mis à jour le mercredi 2 janvier 2019 à 16:54 Par Sophie Glotin, France Bleu Provence

À La Seyne-sur-Mer (Var), la mer Méditerranée chauffe aujourd'hui quatre bâtiments du Parc de la Navale. En 2020, mille logements et une dizaine de bâtiments publics (dont des écoles et un lycée) puiseront leur énergie dans la mer. L'entreprise Dalkia va développer le réseau de thalassothermie.

La station de thalassothermie du Parc de la Navale de La Seyne-sur-Mer
La station de thalassothermie du Parc de la Navale de La Seyne-sur-Mer - Olivier Pastor (TPM)

La Seyne-sur-Mer, France

Depuis 2010, La Seyne-sur-Mer utilise l'eau de la mer Méditerranée pour chauffer quatre bâtiments du Parc de la Navale, dont le casino Joa. C'est ce qu'on appelle la thalassothermie. La gestion de ce "réseau de chaleur" a été attribuée à l'entreprise Dalkia pour les 20 prochaines années. Le nouveau délégataire s'engage à développer la thalassothermie : 1.000 logements et une dizaine de bâtiments publics devraient, d'ici 2020, puiser leur énergie dans la Méditerranée. 

Le principe de la thalassothermie est simple : de l'eau de mer est prélevée à cinq mètres de profondeur et envoyée via des canalisations dans des pompes à chaleur. Ces pompes chauffent l'eau en hiver pour alimenter les radiateurs des Seynois raccordés au réseau ou la refroidissent en été pour alimenter les climatisations. La thalassothermie permet, sans toucher aux ressources, de produire de l'énergie à un coût réduit : les factures baissent de 15% pour les Seynois raccordés à la thalassothermie.  

Des factures d'énergie en baisse sans puiser dans les ressources

Pour Gilles Vincent, maire de Saint-Mandrier et vice-président de la métropole Toulon-Provence-Méditerranée chargé du développement durable, "ce projet de thalassothermie est intéressant car l'énergie est gratuite, elle nous vient de la mer. Le but final est, premièrement, de faire des économies d'énergie en ne puisant pas dans les ressources et deuxièmement, de faire baisser les factures des habitants. On participe donc à la lutte contre le réchauffement climatique tout en faisant du social." 

Gilles Vincent précise qu'un recensement des bâtiments susceptibles d'être raccordés à un réseau de thalassothermie est en cours sur tout le littoral de la métropole, de Six-Fours-les-Plages à Hyères. 

Un autre projet à l'étude

En plus de la thalassothermie, La Seyne-sur-Mer chauffe également les logements de la cité Berthe grâce à la combustion des déchets de l'usine d'incinération de Lagoubran. TPM annonce par ailleurs qu'un autre projet est à l'étude, à La Crau cette fois : la production d'électricité par la gazéification des déchets verts

A terme, 1000 logements et une dizaine de bâtiments publics devraient être raccordés - Aucun(e)
A terme, 1000 logements et une dizaine de bâtiments publics devraient être raccordés - Document Dalkia