Climat – Environnement

La pêche se féminise et attire les jeunes en Drôme Ardèche

Par Stéphane Milhomme, France Bleu Drôme-Ardèche vendredi 7 mars 2014 à 6:00

Carte de pêche
Carte de pêche © MaxPPP

C'est l'ouverture de la pêche à la truite dès ce samedi dans les cours d'eau de la vallée du Rhône et en montagne. L'an dernier la Drôme Ardèche comptait près de 43 500 licencié(e)s. Avec les nouveaux adhérents, une nouvelle pratique se développe : le no kill fishing.

Pour les amateurs de pêche à la truite, dès les premières heures du jour ce samedi, c'est l'Ouverture ! La pêche se porte bien dans les départements : En Ardèche, il y avait l'an dernier vingt sept mille adhérents avec de plus en plus de jeunes, voire des enfants et des femmes. Le département de la Drôme comptait l'an dernier seize mille cinq cents pratiquants avec là aussi des enfants (trois mille deux cents) et près de six cents femmes.

Passer du temps en pleine nature

De plus en plus, ce nouveau public apporte un nouveau regard sur la pêche. Le but est principalement de passer le plus de temps possible en plein nature, en pêchant mais sans chercher à ramener beaucoup de poissons, voire en le remettant à l'eau : c'est le No Kill fishing (on pêche mais on ne tue pas). Les pêcheurs vont donc gagner les cours d'eau de Drôme Ardèche, quand ce ne sont pas les canaux dans les rues de Valence (vers le quartier Faventine, notamment) où des lachers de truites sont pratiquées tous les ans. Dans la Drôme, la fédération des pêcheurs a ainsi laché près de deux mille kilos de poissons, dans les lacs mais aussi les ruisseaux.

L'invité de France Bleu Drôme Ardèche ce vendredi à 7h45 est Marc Doat président de la fédération des pêcheurs de l'Ardèche à réécouter dans la journée ici

Qui sont les pécheurs français ? - Aucun(e)
Qui sont les pécheurs français ?
 

Partager sur :