Climat – Environnement

Risque d'incendie : la plupart des massifs fermés dans les Bouches-du-Rhône et le Var

Par Victoria Koussa, France Bleu Provence et France Bleu jeudi 4 août 2016 à 21:11 Mis à jour le vendredi 5 août 2016 à 10:49

Massifs fermés pour éviter le même carnage, comme ici à Aix-en-Provence en 2005.
Massifs fermés pour éviter le même carnage, comme ici à Aix-en-Provence en 2005. © Maxppp - PHOTOPQR/LA PROVENCE/ Franck Pennant

Tous les massifs des Bouches-du-Rhône sont interdits d'accès ce vendredi. Et sept massifs dans le Var en raison du risque élevé d'incendie dans ces deux départements.

La plupart des massifs sont fermés au public ce vendredi, dans le Var et les Bouches-du-Rhône. En cause, la sécheresse et le mistral qui va souffler en rafales à plus de 90 km/h ce week-end. Un cocktail explosif, propice aux incendies.

Les balades à éviter

Dans le Var, sept massifs sur neuf sont classés rouge, donc interdits : le Haut-Var, le Centre-Var, les Maures, la Corniche des Maures, les îles d'Hyères, les monts toulonnais et la Saint-Baume. Les deux autres sont classés orange.

Quant aux Bouches-du-Rhône, les 24 massifs sont tous totalement bouclés, classés noir.

Des pompiers arrivés en renfort

Le 5 000 pompiers des Bouches-du-Rhône ont reçu des renforts de Rhône-Alpes et de l'est de la France : au total, près de 120 hommes. Près de 70 pompiers sont également venus renforcer les effectifs dans le Var.

Des renforts pour palier à l'absence des Canadair. Douze appareils sont gardés au sol après un problème technique sur le train d’atterrissage de l'un d'entre eux. Les résultats des contrôles effectués depuis mardi devraient être rendu ce vendredi.

Rappel à l'ordre de la préfecture 

Le préfet de la région PACA Stéphane Bouillon a rappelé aux maires par une circulaire, de signaler tout travaux aux abords de ces massifs :

"Les maires, mais aussi les propriétaires, les promeneurs, les simples citoyens, tous ont un rôle important à jouer dans la prévention et la diffusion de l'information dans la veille et l'alerte. Pour protéger nos massifs forestiers durant l'été et particulièrement lors d'épisodes de vents violents, la vigilance de chacun est primordiale et le concours de tous est crucial."

À voir aussi

Partager sur :