Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Climat – Environnement

La pollution de la roubine Morières-Cassagne fait l’objet d’une mise en demeure ferme de la préfecture de Vaucluse

-
Par , France Bleu Vaucluse

En janvier dernier, la préfecture de Vaucluse demandait au Grand Avignon de mettre un terme aux dysfonctionnements de la station d'épuration de Morières-les-Avignon. Dès décembre, de la boue biologique avait commencé à se déverser dans cette roubine qui rejoint le Rhône au Pontet.

Le pont racleur en mouvement d'une station d'épuration est une pièce maîtresse de ce type d'installation
Le pont racleur en mouvement d'une station d'épuration est une pièce maîtresse de ce type d'installation © Maxppp - .

Morières-lès-Avignon, France

Le rejet d'eaux usées non entièrement traitées ont anéanti sur plusieurs secteurs toutes vies piscicoles et pollué ce petit cours d'eau naturel sur trois kilomètres avant qu’il ne se déverse dans le Rhône. La préfecture de Vaucluse  après constat des dégâts avait alors mis en demeure par arrêté du 28 Janvier le Grand Avignon, non seulement de faire cesser toute fuite mais également de prendre des mesures d'urgence pour restaurer le milieu aquatique

À l’origine de ce dysfonctionnement, la rupture du pont racleur, cette énorme pièce qui tourne et brasse les eaux usées dans le bassin de décantation. Un mistral violent a retardé sur plusieurs jours après réception d’un nouveau pont racleur sa dépose par une grande grue. La station d'épuration de Molières-les-Avignon une fois réparée, l'eau de la roubine a été clarifiée par des apports d'eau des canaux environnants mais la préfecture réclamait  également une étude d'impact sur le milieu naturel. Elle a été remise à la police de l’eau fin avril tandis que des travaux vont se poursuivre sur le cours d'eau en particulier des opérations de curage sur des endroits plus touchés. La roubine Morières-Cassagne aura au plus tard d'ici la fin de l'été retrouvé son état d'origine. 

Une analyse des risques de défaillance de la station d'épuration en prenant en considération l'incident survenu en décembre a aussi été réclamée par la préfecture. L'exploitant Suez ainsi que les services techniques du Grand Avignon indiquent  qu'une telle rupture  sur un pont racleur est plus qu' exceptionnelle.